Navigation

Winterthur Assurances prend du poids à Londres

swissinfo.ch

L'assureur suisse acquiert la branche générale du 2e groupe britannique Prudential. Et entre dans le «top five» des assureurs d'Outre-Manche.

Ce contenu a été publié le 02 novembre 2001 - 20:14

La transaction porte sur près de 2 milliards de francs suisses. L'assureur suisse, par cette opération, s'assure le portefeuille des 2 millions de clients de Prudential en matière d'assurance générale.

Ces contrats seront renouvelés tout en restant sous le nom d'origine, l'utilisation de la marque fait partie de la transaction. Ainsi, il accède aussi à la clientèle assurance prévoyance/vie du désormais allié britannique, soit pas moins de quatre millions de personnes. La Winterthur va pouvoir leur proposer ses produits d'assurance générale.

A des coûts quasi neutres

«Nous sommes d'autant plus satisfait que cette transaction se fait à coûts quasi neutres», précise Anne-Marie Kappeler, porte-parole de Winterthur. Prudential touche quelques 350 millions de livres, soit près de 830 millions de francs suisses, pour le portefeuille clientèle et l'utilisation de la marque «Prudential». Celle-ci garde à sa charge les risques des contrats d'assurance générale pour un montant avoisinant 760 millions de francs.

L'ensemble du personnel concerné, près de 1200 personnes, sera transféré d'une compagnie à l'autre. Par cette opération, la filiale britannique de Winterthur, Churchill, détient désormais une solide cinquième position sur le marché des assurances en Grande-Bretagne. Elle a doublé le montant de ses primes brutes à 4,8 milliards de francs.

D'autres candidats étaient en lice

Pour Prudential, cette opération s'inscrit dans une nouvelle stratégie à long terme. Mark Wood, son directeur pour les opérations européennes, s'est dit enchanté de cette alliance avec l'assureur suisse. D'autres candidats étaient en lice.

La solidité de Winterthur, la qualité des produits proposés et un prix récemment décerné à Churchill a fait la différence, a expliqué Mark Wood. La filiale britannique de Winterthur a été une des «50 best compagnies to work for», une des 50 compagnies avec lesquelles il fait bon travailler, un prix décerné par le quotidien The Times.

Gaetan Vannay, Londres

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?