Navigation

akg-images

En plus d’un système de transports publics efficace, la Suisse a développé un réseau routier qui se classe parmi les plus sûrs d'Europe.

Ce contenu a été publié le 21 mars 2022 - 11:40

Près de 80% des ménages suisses possèdent au moins une automobile et environ deux tiers des déplacements sont effectués en voiture. Une bonne partie de la population a toutefois tendance à combiner l'utilisation d'un véhicule privé à l'usage des transports publics, du vélo ou de la marche à pied. 

Le covoiturage et le partage de véhicules (car sharing) a augmenté ces dernières années, de même que le recours au vélo électrique. 

Obtenir un permis de conduire

Dès 17 ans, il est possible de conduire accompagné avec un permis d'élève conducteur. Pour obtenir ce permis, il faut suivre un cours de premier secours et réussir un examen théorique.

Dès 18 ans, on peut s’inscrire à l'examen pratique de conduite afin d'obtenir son permis. Il est obligatoire de suivre un cours de sensibilisation à la circulation routière. L'examen est difficile à réussir sans avoir préalablement suivi des cours de conduite avec une monitrice ou un moniteur d'auto-école. 

Le permis de conduire est assorti d'une période d'essai de trois ans. En cas d'infraction, la période d'essai est prolongée d'une année. 

Permis de conduire étranger

Les personnes résidentes en Suisse ont le droit de conduire avec leur permis étranger durant 12 mois, mais elles doivent ensuite le remplacer par un permis suisse. 

L'échange se fait sans contrôle supplémentaire pour les ressortissant-es des pays de l'UE et de l'AELE. Mais pour les États tiers, la démarche peut varier en fonction de la provenance. Dans certains cas, la personne devra prouver son aptitude à la conduite avec un examen. 

Les individus résidant à l'étranger n'ont besoin d’un permis international pour conduire en Suisse que si leur permis national ne mentionne pas en caractères latins les catégories de véhicules autorisés.

Règles de la circulation

En Suisse, on roule à droite, toutes les personnes présentes dans le véhicule doivent attacher leur ceinture de sécurité et les phares doivent être allumés même de jour. Les enfants mesurant moins de 150 cm doivent être attachés jusqu'à l'âge de 12 ans dans un siège approprié (coque, siège pour enfant, rehausseur, etc.).

Le taux d'alcoolémie maximum toléré au volant est de 0,25 mg/l ou 0,5 ‰. Cette limite descend même à 0,10 ‰ pour les chauffeurs professionnels, les personnes ayant un permis d'élève conducteur ou un permis en période d'essai ainsi que pour les monitrices et moniteurs d'auto-école.

En règle générale, la vitesse est limitée en Suisse à 120 km/h sur les autoroutes, à 100 km/h sur les semi-autoroutes, à 80 km/h sur les routes principales et les routes secondaires et à 50 km/h dans les localités. La circulation sur les autoroutes nécessite l'achat d'une vignette. 

Une violation des règles de la circulation routière en Suisse peut conduire à un avertissement, une amende, un retrait de permis voire une condamnation pénale. 

Importation d'un véhicule

En cas de déménagement en Suisse, il est possible d'importer son véhicule. Il faut alors le déclarer à la frontière et procéder à son enregistrement dans les 12 mois suivants auprès du Service des automobiles du canton de domicile. 

Pour pouvoir être immatriculée en Suisse, la voiture doit passer un contrôle technique, être assurée et avoir tous les papiers nécessaires (immatriculation à l'étranger, carnet anti-pollution, preuve de dédouanement, etc.). La personne propriétaire du véhicule doit également contracter une assurance responsabilité civile. 



En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?