Navigation

Valais: une claque pour Christophe Darbellay

Le président du Parti démocrate-chrétien suisse n'a pas été désigné candidat du PDC du Valais romand pour le Conseil d'Etat. Vendredi à Conthey, il a été battu par son rival Maurice Tornay. La seule femme en lice a aussi été écartée.

Ce contenu a été publié le 07 juin 2008 - 11:44

Christophe Darbellay, bien que favori, s'est incliné au premier tour à la majorité absolue avec 1003 voix contre 1188 pour un Maurice Tornay acclamé par un tonnerre d'applaudissements. «J'ai échoué, c'est mon premier vrai revers politique et c'est difficile», a déclaré le président du PDC suisse en acceptant ce verdict.

Dans une tension croissante, Marie-Françoise Perruchoud-Massy a également été battue (854 contre 1301 voix) par son rival Jacques Melly, député et entrepreneur, dans le vote de désignation du candidat du Valais Central.

Ce sera donc une liste fermée réunissant Maurice Tornay et Jacques Melly qui sera proposée au peuple dans neuf mois pour remplacer les deux ministres PDC du Valais romand qui quitteront leur fonction: Jean-René Fournier, élu conseiller aux Etats, et Jean-Jacques Rey-Bellet.

De son côté, le PDC Suisse se dit satisfait de ne pas devoir se chercher un nouveau président cet automne. «Je souhaite que Christophe Darbellay reste président jusqu'en 2011 au moins», a déclaré Urs Schwaller, chef du groupe aux Chambres fédérales.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?