Navigation

US Open: c'est terminé pour Martina Hingis

Martina Hingis aura lutté jusqu'au bout lors de ce match de très haute qualité. Keystone

Comme l´an dernier, Martina Hingis retrouvait Venus Williams au stade des demi-finales de l´US Open. Mais contrairement à l´année passée, la St-Galloise s´est inclinée dans une rencontre au final captivant. Elle a été éliminée en trois sets 6-4 3-6 5-7.

Ce contenu a été publié le 09 septembre 2000 - 12:31

La puissance dévastatrice de l'Américaine Venus Williams a eu raison de la science du jeu de la numéro un mondiale Martina Hingis. L'opposition de style, qui avait conduit à la victoire de l'aînée des sœurs Williams sur la Suissesse lors du dernier Wimbledon, a une nouvelle fois débouché sur la victoire de Venus Williams. Cette dernière continue son impressionnante série de victoires depuis sa performance sur le gazon londonien.

Long à se dessiner, le combat de titans annoncé a débuté sur des bases moyennes pour aller crescendo. Martina Hingis, qui a distillé un excellent tennis tout au long de la quinzaine new-yorkaise, avait pourtant bien débuté ce match en remportant la première manche. Appliquée en fond de court, la Suissesse a su écarter trois balles de break et sortir de sa réserve au bon moment pour pousser l'Américaine à la faute.

Dès la fin du deuxième set, perdu 6-3 par la St-Galloise, les deux joueuses ont élevé de manière significative le niveau de leur jeu pour s'engager dans une manche décisive époustouflante. Malmenée, la princesse de Trübbach a bien résisté aux assauts de son adversaire. Et lorsqu'elle a réussi le break et repris les commandes de la rencontre pour mener 4 à 2, tout portait à croire qu'elle sortirait gagnante de la confrontation. Ce d'autant plus qu'elle a choisi ce moment pour «sortir» ses meilleurs coups. Mais c'était sans compter sur la volonté et la puissance de l'Américaine qui allait finir par s'imposer.

En finale, Venus Williams sera opposée à Lindsay Davenport. Cette dernière s'est qualifiée face à la jeune et talentueuse joueuse russe de 18 printemps, Elena Dementieva, 6-2 7-5.

Martina Hingis, régulière mais privée de victoire en Grand Chelem depuis l'Open d'Australie 1999, n'arrive plus à contenir la puissance de ses adversaires les plus dangereuses. Elle pourrait bien perdre sa place de numéro un au profit de Lindsay Davenport. Quoi de plus logique.

Mathias Froidevaux

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?