Navigation

Une technologie suisse pour les trains de demain

L’ensemble du réseau ferré suisse sera muni du ETCS d’ici à 2017. cff.ch

La Suisse a développé une technologie révolutionnaire qui rend les voyages en train plus rapides et plus sûrs.

Ce contenu a été publié le 08 septembre 2003 - 09:00

D’ici à la fin de l’an prochain, les Chemins de fer fédéraux auront achevé d’introduire une liaison rapide dûment équipée entre Berne et Olten.

La nouvelle ligne, qui utilise ce système de signalisation innovant, mettra Zurich à moins d’une heure de Berne. Et vice et versa.

Mieux, cette application en grandeur réelle aura permis de porter la nouvelle technologie à un niveau suffisant pour intéresser les pays européens.

«Ce qui est impressionnant, c’est que les Chemins de fer fédéraux (CFF) disposent d’un système qui fonctionne», a indiqué lors d’une démonstration le directeur des Great Eastern Railway britanniques.

Et Christopher Garnet de poursuivre: «Nous observons tous avec beaucoup d’attention, car c’est la technologie que le Royaume-Uni introduira dans quatre ou cinq ans.»

Problèmes de cadence

Le nouveau système – appelé signalisation en cabine (cab signalling) – implique l’envoi d’informations vers le compartiment de pilotage du train à l’aide de transmissions digitales sans fil.

Recevant les informations qui lui sont utiles sur un ordinateur, le mécanicien sait ce qu’il va rencontrer sur les kilomètres qui suivent. Il n’a plus à compter sur les signalisations traditionnelles le long de la voie.

«Au-delà d’une certaine vitesse, il est très difficile pour le mécanicien de réagir suffisamment tôt sur la base des signaux traditionnels», rappelle David Briginshaw, éditeur de l’International Railway Journal.

«La signalisation en cabine permet au mécanicien d’anticiper. Il sait à l’avance si et quand il devra freiner, ou si la voie est dégagée.»

Testé sur 35 km de voie entre Olten et Lucerne – empruntée par 150 trains chaque jour – le European Train Control System (ETCS) a au départ engendré des ruptures de cadence.

Mais les CFF indiquent que le niveau de fiabilité du réseau est dorénavant celui que les voyageurs connaissaient avant l’introduction du nouveau système. En clair, plus de 98% des trains arrivent à l’heure. Autrement dit, avec moins de quatre minutes de retard.

Entre Berne et Olten, ce seront cette fois-ci 230 trains qui emprunteront chaque jour le nouveau tronçon rapide sur une distance de 45 kilomètres.

A la pointe de la technologie

Traditionnellement, en Europe, les chemins de fer disposent le plus souvent de leurs propres systèmes d’électrification et de signalisation.

Mais l’augmentation du fret international et du trafic passager - appuyée par l’Union européenne – rend toujours plus incontournable la compatibilité des systèmes.

«L’idée de l’ETCS est d’équiper les trains nationaux adaptés aux normes nationales pour les rendre utilisables partout où le système fonctionnera», indique David Briginshaw.

L’ETCS testé par la Suisse dispose d’une forte avance technologique sur les systèmes de signalisations utilisés en France ou en Allemagne pour les trains à grande vitesse.

Et selon Christopher Garnet, «ETCS sera étendu à toute l’Europe. Ainsi, dans trois ou quatre ans, lorsqu’un train français ou allemand traversera la Suisse, il profitera d’un système de signalisation et de sécurité entièrement compatible.»

Plan sur cinq ans

Selon les CFF, un tiers des 1500 unités de matériel roulant sera équipé du système ETCS d’ici à la fin de l’année prochaine.

Et dans les cinq ans, l’ensemble de la flotte aura été équipé par le système ou remplacé par du matériel neuf.

Au niveau des voies elles-mêmes, les CFF ont l’intention d’équiper l’ensemble du réseau ferré d’ici à 2017.

Sur cette même période, la dépense se montera à environ un milliard de francs.

swissinfo, Vincent Landon
(traduction: Pierre-François Besson)

Faits

Un tiers du matériel roulant sera équipé d’ici à 2004.
Dans cinq ans, toute la flotte aura été remplacée ou adaptée.
Les CFF dépenseront 1 milliard de francs pour adopter cette technologie.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?