Navigation

Une personne sur onze est pauvre en Suisse

La pauvreté ne sévit pas que dans les pays du tiers monde. Keystone

L'OSEO lance cette année sa campagne de récolte de fonds sur le thème de la pauvreté en Suisse. Des affiches visualiseront, par l'image d'un bulletin de versement entre deux tranches de pain, le fait que 9,3% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

Ce contenu a été publié le 20 avril 2001 - 18:45

L'Oeuvre suisse d'entraide ouvrière (OSEO) veut dénoncer une réalité que «l'on ne veut pas toujours voir», indique vendredi un communiqué. L'action sera visible également sur des cartons dans les transports publics et sur des sets de table dans les restaurants.

La pauvreté touche surtout les «working poor», des personnes dont le salaire n'assure pas le minimum vital, écrit l'OSEO. Elles sont défavorisées sur le marché du travail par le chômage de longue durée, de faibles qualifications, un manque de formation ou encore une situation familiale difficile.

L'association peut alléger le sort de ces familles ou individus de différentes manières: soit par des aides directes telles que les fonds de solidarité, soit par des programmes de réinsertion professionnelle et sociale, tels que bourses de l'emploi, cours, stages en entreprise, aide à la recherche d'emploi et conseils, ajoute l'œuvre d'entraide.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?