Navigation

Un vent de folie souffle sur la Suisse

C'est une tradition à St-Gall: le tir de confettis au canon. Keystone

Les carnavals ont fait vibrer les Suisses, ce week-end. C'est par dizaines de milliers qu'ils sont descendus dans la rue.

Ce contenu a été publié le 11 février 2002 minutes

En Valais, les foules ont pris possession de Sion samedi après-midi pour le traditionnel cortège. Le dimanche était consacré au défilé des chevaux.

Le carnaval sédunois va présenter, jusqu'à mardi soir, cinq cortèges animés par une quarantaine de guggenmusik. Les organisateurs tablent sur quelque 30 000 spectateurs sur cinq jours.

A Monthey, le carnaval s'est déroulé sur le thème du gigantisme. Dans le Haut-Valais, le cortège de Glis a présenté dimanche une septantaine de groupes. Mais côté valaisan, l'un des temps forts du carnaval est encore à venir: il se déroulera lundi soir à St-Maurice avec le traditionnel «Bal Nègre».

Le rababou à Fribourg

La tradition a été respectée dimanche en basse-ville de Fribourg avec la mise à feu du rababou, le voleur de bois à qui la cité des Zaehringen doit tous ses maux. Au total, vingt-et-un groupes, 18 chars et dix guggenmusik ont paradé.

Quelque 15 000 spectateurs, selon les organisateurs, ont bravé le temps maussade pour suivre ce 34e carnaval des «Bolzes». «Bolzes» est le surnom que les habitants aisés du haut de la ville de Fribourg, plutôt francophones, avaient donné aux gens modestes, plutôt germanophones, qui vivaient au bord de la Sarine.

L'Expo.02 épinglée

Au Jura, entre 5000 et 6000 spectateurs ont regardé le cortège composé d'une douzaine de chars, dimanche à Delémont. L'Expo.02, Nelly Wenger et Jean-François Roth ont notamment été épinglés.

Toujours au Jura, le village de Bassecourt était aussi à la fête. Près de 15 000 personnes se sont rassemblées pour le défilé d'une vingtaine de chars. Au Noirmont, finalement, entre 5000 et 6000 spectateurs ont fait le déplacement.

Fausse monnaie

Au Tessin, environ 30 000 personnes ont assisté au Rabadan de Bellinzone, le plus important carnaval du canton. Le «corteo» a compté 56 chars et groupes de musique.

L'agitation carnavalesque de ces derniers jours a d'ailleurs fait l'affaire des faux-monnayeurs. Des faux billets de 100 francs ont été découverts à Bellinzone. Depuis jeudi, de telles copies ont déjà été découvertes dans les carnavals de Suisse centrale et d'Olten (SO).

Il était aussi question d'argent à Coire, où le «coiro» a été inventé, pour concurrencer l'euro durant ces quelques jours de carnaval. Plus de 20 000 personnes se sont massées samedi dans la plus ancienne ville de Suisse pour le traditionnel cortège.

Un canon à confettis

En Suisse centrale, le carnaval a aussi drainé des dizaines de milliers de spectateurs. A Lucerne, les festivités vont durer jusqu'à mardi gras.

A St-Gall et à Soleure, ce sont plusieurs milliers d'habitants qui ont déambulé dans les rues. La cérémonie du tir de confettis au canon, samedi, a été un moment particulièrement apprécié.

Le carnaval va durer jusqu'au mercredi des cendres dans les cantons catholiques. Les protestants reprendront le flambeau peu après. Le célèbre carnaval de Bâle va débuter le 5 mars prochain. Mais le canton de Bâle-Campagne était déjà à la fête ce week-end.

swissinfo avec les agences

Articles mentionnés

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?