Navigation

Un militant de la démocratie sur la corde raide en Thaïlande

En Thaïlande, des manifestations continuent de dénoncer les pouvoirs excessifs de la monarchie. Le journaliste Pravit Rojanaphruk, la dernière en date de nos Global Voices of Freedom, explique les enjeux.

Ce contenu a été publié le 26 novembre 2021 - 10:15

Une impressionnante photo en noir et blanc, réalisée par le photographe italien Jan Daga, montre une manifestation d'août 2020: des files de jeunes  marchent, main dans la main, dans une rue de Bangkok, suivis par des cohortes de policiers lourdement armés. Devant la scène se tient un journaliste solitaire avec un smartphone transmettant en direct. Il s’appelle Pravit Rojanaphruk.

Jan Daga

Ce journaliste de 51 ans travaille comme rédacteur en chef pour le site d'info Khaosod English (nouvelles fraîches).  Auparavant, il écrivait une chronique pour The Nation, l’un des deux principaux quotidiens anglophones du pays. Mais il a été poussé à la démission pour ses opinions politiques après le coup d'État de 2014. Depuis lors, il s’est profilé comme l'un des plus éminents défenseurs de la démocratie et de la liberté d'expression en Thaïlande et a, par conséquent, été qualifié d' «ennemi du peuple» et arrêté à plusieurs reprises.

Lors d'une conversation dans le cadre de notre série sur la liberté d'expression (Global Voices of Freedom), Pravit Rojanaphruk souligne à nouveauLien externe que la loi sur la lèse-majesté, qui interdit toute critique de la monarchie, constitue un obstacle majeur à la démocratie et la liberté de la presse dans son pays.

Les partisans d'une démocratie moderne en Thaïlande se trouvent en effet sur la corde raide. Des milliers de protestataires, principalement des jeunes, ont été arrêtés et emprisonnés depuis que Jan Daga a pris cette photo emblématique l'été dernier. Pour sa part, Pravit Rojanaphruk continue de marcher à l'avant-garde de cet important mouvement pour la liberté d'expression et le pouvoir du peuple, comme journaliste et comme ardent défenseur de la démocratie.

Série Liberté d'expression

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?