Navigation

Un Eurofoot au goût mitigé pour la Suisse

Le gardien suisse Jörg Stiel stoppant une balle de manière clownesque durant l'Euro 2004. Keystone

L’Euro 2004 n’a pas permis aux Suisses de se départir de leur timidité. Ils récoltent un seul point et s’en vont par la petite porte.

Ce contenu a été publié le 28 décembre 2004 - 14:28

Sur place, des attentes aux résultats, il y a un pas qui n’a jamais véritablement été franchi.

Un petit point et puis s’en va. Comme prévu, le parcours de la Suisse à l’Euro 2004 n’aura pas dépassé le cadre du premier tour. Après un nul contre la Croatie (0-0), deux défaites contre l’Angleterre (0-3) et la France (1-3) ont mis un terme aux espoirs helvétiques en territoire portugais. Avec un sentiment mi-figue, mi-raisin...

Köbi Kuhn en tête, les patrons du football suisse ont rappelé «que la présence de la Suisse à une grande manifestation n’irait jamais de soi.» Une analyse partagée par la majorité des spécialistes du ballon rond.

En Un goût d’inachevé

soi, la qualification helvétique à l’Euro portugais, huit ans après l’Euro 1996 en Angleterre, doit rester comme un succès d’estime. Après tout, les gars de Köbi Kuhn n’ont-ils pas terminé en tête de leur groupe éliminatoire, devant la Russie et l’Irlande?

Sur le terrain, la Suisse a laissé un goût d’inachevé dans la péninsule ibérique. L’empoignade contre la Croatie reste comme l’un des plus mauvais matches disputés dans l’Euro.

Face à l’Angleterre, les coéquipiers du capitaine Jörg Stiel n’ont résisté qu’une demi-heure à la terreur Wayne Rooney. Et devant le voisin tricolore, la Suisse n’a semble-t-il pas crû en ses chances, pourtant bien réelles, de déplumer un coq qui allait quatre jours après rendre l’âme contre la Grèce.

A l’heure du bilan, deux événements resteront propriété du clan suisse. A tout juste 18 ans, Johan Vonlanthen, grâce à sa réussite contre la France, est devenu le plus jeune buteur de l’histoire d’un championnat d’Europe.

L’«affaire» Frei

A l’opposé, Alexander Frei a défrayé la chronique par son crachat sur l’Anglais Steven Gerrard. Un malheureux incident de jeu qui, en principe, aurait dû se révéler anecdotique, avec une simple suspension du Bâlois du Stade Rennais.

Il n’en fut rien. De mensonge en mensonge, Alex Frei, puis une partie du staff de l’équipe nationale, se sont retrouvés dos au mur après avoir nié tout crachat.

Des images diffusées par la...télévision alémanique ont déclenché un authentique scandale, mettant à nu le manque de professionnalisme au sein de l’Association suisse de football (ASF).

Alex Frei purgera trois matches de suspension, le chef de la communication Pierre Benoit sera relégué jusqu’en décembre au second plan, alors que les critiques pleuvront sur le président de l’ASF, Ralph Zloczower, et le responsable des équipes nationales, Ernst Lämmli, pour leur gestion chaotique de l’affaire.

«Nous avons commis des erreurs, c’est vrai, mais il est regrettable que cette affaire ait déteint sur les performances de la Suisse qui a réussi un bon Euro, tenant compte de ses moyens.» L’analyse était signée Ralph Zloczower, en quittant le Portugal. Ou comment une affaire d’un simple crachat a pris des proportions insoupçonnées...

swissinfo/Jonathan Hirsch

En bref

- Le parcours de la Suisse à l’Euro 2004 n’aura pas dépassé le cadre du premier tour.

- Après un nul contre la Croatie (0-0), deux défaites contre l’Angleterre (0-3) et la France (1-3) ont mis un terme aux espoirs helvétiques en territoire portugais.

- A tout juste 18 ans, Johan Vonlanthen, grâce à son but contre la France, est devenu le plus jeune buteur de l’histoire d’un championnat d’Europe.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?