Navigation

Un doublé pour Bernard Stamm

Bernard Stamm, champagne à Bilbao! Keystone

Le navigateur suisse, sur son bateau Cheminées Poujoulat, remporte pour la deuxième fois la «Velux 5 océans», la course autour du monde à la voile en solitaire, en monocoque et avec escales.

Ce contenu a été publié le 30 avril 2007 - 19:48

Bernard Stamm a coupé la ligne d'arrivée devant Bilbao lundi à 17h13 et 25 secondes, heure locale!

«Il y avait des bateaux partout, des remorqueurs qui faisaient aller leur lance à incendie, c'est un accueil super et je suis bien content d'arriver: la course est très longue... La finir et la gagner, c'est une grande satisfaction», constatait Bernard Stamm sur les ondes de la Télévision suisse romande, mardi en début de soirée.

Bernard Stamm, qui avait déjà gagné la 'Velux 5 océans' en 2003 (en 115 jours, a remporté les trois étapes de cette édition, Bilbao-Fremantle (Australie), Fremantle-Norfolk (USA) et Norfolk-Bilbao, le tout en 103 jours et 22 heures.

A chaque fois, Stamm a devancé le Japonais Kojiro Shiraishi (Spirit of Yukoh), largement pour les deux premières étapes, et plus difficilement dans la dernière.

As de la météo

Tout au long de cette 7e édition, Bernard Stamm, qui est né à Saint-Prex, dans le canton de Vaud, et réside à Saint-Pabu, en Bretagne, a fait la différence grâce à sa science de la météorologie.

Dans la première étape, dans l'Atlantique sud, il a coupé dans l'anticyclone de Sainte-Hélène après avoir fait montre d'une ténacité exemplaire en surmontant l'épreuve de la tempête du cap Finistère, à peine 30 heures après le départ.

Dans la deuxième étape, il a attrapé à chaque fois le bon système météo au bon moment et au bon endroit, alors que son concurrent japonais Shiraishi arrivait trop tard pour en profiter.

Dans la troisième étape enfin, le Suisse a réussi à passer au mieux une dorsale anticyclonique, ce qui lui a permis d'acquérir quelques milles d'avance bien précieux sur la fin, là où la navigation est capricieuse le long de la côte espagnole qui va de La Corogne à Bilbao.

Les cinq restant...

A l'arrivée, Bernard Stamm précède Kojiro Shiraishi (Japon / Spirit of Yukoh), suivi par Robin Knox-Johnston (Grande-Bretagne / Saga Insurance), puis Unaï Basurko (Espagne / Pakea).

Quant à Graham Dalton (Nouvelle-Zélande / A southern man-AGD), il est encore dans la 2e étape.

Des chiffres éloquents

Alors qu'en 1982/83, il avait fallu 159 jours au Français Philippe Jeantot pour remporter la course, Bernard Stamm y est parvenu cette année en 103 jours, 22 heures et 10 minutes.

En 2002/2003, il lui avait fallu 115 jours.

swissinfo et les agences

Faits

Bernard Stamm:
Né à Saint-Prex (canton de Vaud)
44 ans, deux enfants, Chloé et Camille
Vit à Saint-Pabu, France

End of insertion

Les résultats de Bernard Stamm

1995-96: Premiers résultats en course de Mini-Transat

2001: Record de vitesse en 24h et record de la traversée de l'Atlantique en monocoque et en équipage

2002: Record de la traversée de l'Atlantique en solitaire

2002-2003: Around Alone. Au terme de 5 étapes autour du monde, il atteint Newport et remporte la course.

End of insertion

LES PROJETS DE BERNARD STAMM

2007/2008: Barcelona World Race
Tour du monde sans escale, en double.

2008/2009: Vendée Globe Challenge
Tour du monde sans escale, en solitaire

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?