Navigation

Ukraine: des Suisses appellent à l’aide pour quitter le pays

L’ambassade de Suisse à Kiev. EDA

C'est un véritable blitzkrieg: l’armée russe a désormais atteint Kiev, la capitale ukrainienne. La Suisse évacue le personnel de son ambassade. Mais qu’advient-il des Suisses vivent dans le pays?

Ce contenu a été publié le 25 février 2022 - 15:15

La Chaîne du Bonheur lance une campagne de dons pour l’Ukraine

Les dons peuvent être effectués sur bonheur.chLien externe ou au numéro de compte postal 10-15000-6 avec mention «Crise en Ukraine».

Dans un premier temps, l'aide se concentrera sur l'accueil des réfugiés dans les pays voisins, notamment en Pologne. La Chaîne du Bonheur travaille en collaboration avec Caritas, la Croix-Rouge suisse, l'EPER, Helvetas, Medair, Médecins sans frontières et la fondation Terre des hommes. En fonction de l'évolution de la situation, la Chaîne du Bonheur prévoit d'étendre son soutien à des projets d'aide à l'intérieur de l'Ukraine. Les dons seront exclusivement utilisés pour l'aide humanitaire.

La Chaîne du Bonheur est une fondation privée. Née d’une émission de ce qui était alors la Radio Suisse Romande, elle est devenue le bras humanitaire de la radio-télévision suisse de service public SSR, à laquelle appartient aussi SWI swissinfo.ch.

End of insertion

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères a fait état vendredi de «terribles attaques de missiles russes» sur la mégapole de Kiev. Alors que les chars avancent dans l’ancienne république soviétique, des attaques aériennes ont lieu dans tout le pays.

L’ONU estime que 100’000 personnes ont déjà fui l’Ukraine et s’attend à ce que ce chiffre atteigne quatre millions si la situation continue de se dégrader.

130 appels sur la hotline

Près de 42 millions de personnes vivent en Ukraine. Parmi elles, 268 exactement détiennent un passeport suisse et sont enregistrées auprès de l’ambassade de Suisse à Kiev. Ces personnes ont commencé à contacter l’ambassade suisse dès jeudi par courriel. Certaines d’entre elles ont exprimé «leur souhait d’obtenir de l’aide pour quitter le pays», déclare Pierre-Alain Eltschinger, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), interrogé par swissinfo.ch. Il n’a pas été possible d’obtenir un chiffre précis, mais la situation en Ukraine inquiète. «Au cours des dernières 24 heures, l’ambassade ou la Helpline du DFAE à Berne ont reçu environ 130 questions sur la situation», précise Pierre-Alain Eltschinger.

«Les autres pays européens sont pratiquement tous partis.»

Ignazio Cassis, président de la Confédération

End of insertion

Actuellement, la Suisse recommande à ses ressortissants de quitter le pays par leurs propres moyens si cela semble possible et sûr. Dans le cas contraire, il est recommandé de se rendre dans un lieu sûr. La Suisse appelle également à respecter les consignes des autorités locales et à prendre les mesures de précaution nécessaires. «Les ressortissants suisses qui ont besoin d’assistance doivent s’adresser par téléphone à la Helpline du DFAE», indiquent les autorités suisses.

L’ambassade reste en service

Vendredi, le président de la Confédération, Ignazio Cassis, a annoncé qu’une évacuation partielle de l’ambassade à Kiev était prévue. «Les employés de l’ambassade qui ne sont pas absolument nécessaires au fonctionnement de la représentation seront retirés.» L’ambassade restera toutefois opérationnelle avec un «minimum de personnel». Ignazio Cassis a parlé de 6 à 7 collaborateurs. Aucun autre détail n’a été communiqué «pour des raisons de sécurité». 

Contenu externe

Le président de la Confédération a par ailleurs souligné que «les autres pays européens sont pratiquement tous partis». Le maintien de la présence suisse à Kiev est important pour la collaboration avec le CICR.

Contenu externe
En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?