Navigation

Trois Suisses face à la coalition africaine de Morat - Fribourg

Stéphane Schweickhardt renouvellera-t-il son exploit de 1998? Keystone

L'épreuve fribourgeoise est avant tout une formidable course populaire, puisant ses «racines» dans un fait historique. Dimanche, les Suisses auront la lourde tâche de contrer des Africains emmenés par le Kenyan Sammy Kipruto, vainqueur en 1997.

Ce contenu a été publié le 30 septembre 2000 - 12:34

C'est la plus prestigieuse course à pied de Suisse: la 67e course nationale pédestre commémorative Morat - Fribourg. A l'énoncé de son nom elle prend une connotation différente par rapport aux autres grands rendez-vous du genre de la saison helvétique.

Une épreuve pas tout à fait comme les autres? Créée en 1933, elle puise ses «racines» dans un fait historique: la commémoration de la course du messager qui, en 1476, rallia la cité du bord du lac à la capitale annoncer la victoire des Confédérés sur Charles le Téméraire, duc de Bourgogne.

En ville de Fribourg un tilleul commémorait la longue course de ce jeune soldat. Aujourd'hui il ne reste qu'une sculpture - une armature métallique - en guise de relique dudit tilleul. Celui-ci a payé un lourd tribut à la pollution...

Deux noms d'athlètes helvétiques resteront à jamais liés à Morat - Fribourg: Werner Dösseger et Markus Ryffel. De 1965 à 1973 l'Argovien a inscrit à neuf fois de suite son nom au palmarès; pour sa part, le Bernois a signé pareil exploit, mais étalé sur 12 ans.

Créée en 1933 - une seule interruption en 1939, année de la Mobilisation générale - c'est au milieu des années quatre-vingt que le premier étranger inscrivit son nom sur les tablettes: Manuele De Oliveira (1986), un maçon portugais de Saint-Gall. Il se levait à 5 heures du matin pour s'entraîner avant sa journée de travail.

La suprématie des athlètes suisses devait prendre fin. Certes, Ryffel gagnera encore en 1987 et il faudra attendre 1998 pour saluer un nouveau succès helvétique: celui de Stéphane Schweickhardt.

Dimanche, le chef comptable valaisan, le Jurassien Orlandi et le Genevois Morat auront la lourde tâche de contrer la coalition des Africains emmenés par le Kenyan Sammy Kipruto, vainqueur en 1997.

Mais Morat - Fribourg reste avant tout une formidable course populaire. Ils seront prés de 8000 à s'élancer sur les 17 km 170.

En 1997, l'Ethiopien Alemayehu Simretu couvrait la distance en 52'06''. Il établissait le record absolu de l'épreuve, courue en 1h.04' 4/5 par le Bâlois Alex Zosso, le vainqueur de 1933 - à l'époque la course se développait sur 16 km 400.

Pierre-Henri Bonvin


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?