Navigation

Toujours moins de chômeurs en Suisse

En mars, le taux a diminué de 0,1 pour cent à 2,3 pour cent. Le nombre de chômeurs s’établit à 81 548, soit 7 154 de moins qu’en février. Et selon le Secrétariat d’Etat à l’économie, le taux devrait bientôt passer sous la barre des 2 pour cent.

Ce contenu a été publié le 07 avril 2000 - 15:17

En mars, le taux a diminué de 0,1 pour cent à 2,3 pour cent. Le nombre de chômeurs s’établit à 81 548, soit 7 154 de moins qu’en février. Et selon le Secrétariat d’Etat à l’économie, le taux devrait bientôt passer sous la barre des 2 pour cent.

Le marché du travail profite de la bonne santé de l’économie suisse. Selon le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco), tous les indicateurs sont au vert: places vacantes en augmentation, croissance dynamique du produit intérieur brut, progression des affaires dans le commerce de détail, climat de consommation favorable et volume d'offres d'emplois en hausse.

Les prévisions du Seco sont de plus en plus optimistes. Cette année, la Suisse devrait compter en moyenne 70 à 75 000 chômeurs - c'est 20 000 de moins que l'année dernière - pour atteindre un taux de 2 pour cent (le plus bas depuis 1991). Et selon Alan Kocher, porte-parole du Seco, il passera même sous la barre des 2 pour cent, cet été déjà.

«Psychologiquement, le passage est important», explique Alan Kocher. «La Suisse n’avait plus eu un taux de moins de 2 pour cent depuis janvier 1992. En mai 1999, un premier cap important avait été franchi. Le nombre de chômeurs était tombé sous les 100 000».

Indicateur plus significatif encore, le nombre des demandeurs d'emploi a également diminué. Il comprend les chômeurs bien sûr, mais aussi les personnes à la recherche d'un travail qui temporairement ne sont pas considérées comme des sans-emploi (par exemple en programme d'occupation ou au bénéfice d'un gain intermédiaire).

Tous les cantons sont concernés par cette baisse. La tendance est plus marquée encore en Suisse latine. Le Valais enregistre le recul le plus fort en mars, avec un taux qui chute de 3,7 à 2,6 pour cent. Le Jura bénéficie également d’une baisse importante (- 0,4 pour cent à 2,2 pour cent) et rejoint Fribourg (-0,2 pour cent à 2,1 pour cent) parmi les cantons romands dont le taux est inférieur à la moyenne nationale. Genève reste le canton le plus touché (-0,2 pour cent à 4,6 pour cent).

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?