Navigation

Swatch Group se muscle en Corée du Sud

Keystone Archive

Le groupe suisse décide d'assurer seul la distribution de ses marques dans un marché prometteur. Il fait de Séoul une plaque-tournante stratégique.

Ce contenu a été publié le 25 février 2002 - 11:56

C'est donc en toute indépendance que le groupe Swatch assurera la distribution et le service après-vente de ses marques en Corée du Sud. A cet effet, il a crée un bureau à Séoul intégrant les fonctions de marketing et d'entretien de ses montres.

Par ailleurs, 50 boutiques exclusives seront ouvertes d'un bout à l'autre du Pays du Matin Calme. Elles intégreront les six marques (Longine, Tissot, Swatch, Rado Omega, Calvin Klein Watch) que le groupe horloger suisse commercialise déjà, plus quatre autres.

Une étape vitale

«Ce marché est appelé à connaître une croissance sensible. Et ces deux à trois prochaines années, sa contribution au chiffre d'affaires global du groupe devrait doubler pour représenter entre 3% et 4% de l'ensemble», déclare Edgar Geiser, un responsable de l'horloger suisse.

Le groupe Swatch est présent en Corée du Sud depuis 1994. Il vient de reprendre à l'un de ses agents la distribution de sa marque Omega. Une étape, jugée comme vitale par le siège de Swatch à Bienne. C'est l'un de ses produits phares en Asie. Et les Coréens s'identifient aussi beaucoup à elle.

L'an dernier, le premier groupe horloger suisse dépendait de cette région du monde pour 30% de ses 4,2 milliards de francs de chiffre d'affaires. Le Japon reste son principal débouché. A lui seul, il a généré plus du quart des 1,2 milliard de francs de revenus réalisés en Asie.

La prospérité future du groupe Swatch dépendra toujours plus d'une Asie battant tous les records de croissance économique. Contrôlant 25% du marché mondial, il englobe 18 marques. Il produit plus de 100 millions de montres par an.

Georges Baumgartner, Tokyo

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?