Navigation

Swatch Group pulvérise tous ses records

Ca va fort pour le groupe de Nicolas Hayek. Keystone Archive

L'industrie horlogère suisse atteint des chiffres de vente exceptionnels: quelque 10 milliards de francs à l'exportation l'an dernier. Avec plus de 4 milliards de francs, le Swatch Group est, sans conteste, le plus important acteur de la branche.

Ce contenu a été publié le 31 janvier 2001 - 17:53

Si la croissance moyenne de l'horlogerie suisse a été d'environ 15 % en 2000, le Swatch Group réalise lui une progression de 17,6 %, atteignant un chiffre d'affaires de 4,26 milliards de francs suisses, soit quelque 3 milliards de dollars.

Avec 159 usines de production, dont 157 en Suisse, la machine industrielle dirigée par Nicolas Hayek s'impose comme leader incontesté, en valeur des ventes et en nombre de pièces. Autre aspect, la progression réalisée dans le segment des montres dites de luxe où les résultats du groupe ont gonflé de 30 %.

Si réjouissante soit-elle, cette forte poussée du luxe - que l'on retrouve à des degrés plus ou moins importants chez toutes les sociétés qui évoluent dans ce segment - suscite quelques inquiétudes. En effet, elle correspond à une diminution constante du nombre de pièces produites par les horlogers suisses.

Cela a pour conséquence une forte hausse du prix moyen des montres portant le label helvétique, qui atteint maintenant plus de 300 francs. Des montres qui deviennent donc moins accessibles pour toute une partie des consommateurs des pays émergeants où le pouvoir d'achat reste très faible.

Toutefois, pour le Swatch Group, cette tendance est inversée puisque la progression des montres, mouvements et moteurs pas à pas enregistre une progression de 8,5 % par rapport à 1999.

Même si toutes les marques du groupe n'ont pas connu une forte poussée en nombre de pièces, les principales (Omega, Longines, Tissot et Swatch) ont pu répondre à la très forte demande des marchés. C'est heureux.

Car, à force de créer la pénurie, on finit par décourager les consommateurs.

Eric Othenin-Girard

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?