Navigation

Street Parade: la fièvre techno enflamme Zurich

La 9e Street Parade va se poursuivre tout le week-end, avec une déferlante de couleurs, de maquillages, de costumes et de sons. Keystone

Des centaines de milliers de personnes ont déferlé samedi sur Zurich pour célébrer la grande messe techno de la Street Parade. Un cortège des «love mobiles» a donné le coup d'envoi officiel d'une fête, devenue un événement lucratif.

Ce contenu a été publié le 13 août 2000 - 11:32

Les 29 «love mobiles», avec à leur bord DJs et danseurs, ont parcouru le trajet de 3,8 km reliant les deux rives du lac sous un soleil de plomb et dans une ambiance de folie. Le défilé s'est ébranlé avec environ 45 minutes de retard en raison de problèmes sur un des camions-remorques.

Mais il en aurait fallu plus pour doucher l'enthousiasme des ravers et des curieux massés le long de la route. Venus de tout lepays et de l'étranger, ils se sont déhanchés des heures durant aux sons des décibels diffusés par les hauts-parleurs des véhicules.

Placée sous le slogan «Believe in Love», cette 9e Street Parade a une nouvelle fois donné lieu à un rassemblement bon enfant où les comportements les plus fantasques suscitent à peine l'étonnement.

Ainsi, les participants en string et minikini cotoyaient ceux en tenues plus «classiques» mais néanmoins légères, canicule et atmosphère de fièvre obligent. Dans la déferlante de couleurs, de maquillages et de costumes, on reconnaissait des diablotins, des panthères, des sapins de Noël, des grenouilles ou encore des Astéroïdes.

Un certain nombre n'avaient pas non plus oublié d'orner leurs oreilles de boules quiès. Une précaution qui pouvait s'avérer payante lorsqu'on sait que, grâce à une autorisation spéciale, la musique pouvait grimper jusqu'à 100 décibels.

En fin d'après-midi, la police n'avait aucun incident notable à signaler. Jusque-là, quatorze personnes ont été interpellées pour trafic d'ecstasy. Elles seront dénoncées à la justice, a précisé le porte-parole de la police municipale.

Le défilé des «love mobiles» ne constitue qu'une étape des festivités. Les fans de musique électronique ont en effet commencé de se mettre dans le bain dès vendredi soir dans le cadre des «warm-up parties».

La fête doit se poursuivre toute la nuit de samedi à dimanche, aussi bien en plein air dans la vieille ville que dans la quarantaine de raves prévues aux quatre coins de la métropole.

Il est loin le temps où la Street Parade ne réunissait que quelques milliers d'afficionados. Aujourd'hui, la deuxième plus importante rencontre techno d'Europe, et du même coup plus grand rassemblement en plein air de Suisse, est devenue un événement incontournable, et lucratif.

Les commerçants et les hôteliers sont ainsi nombreux à se mettre, pour un jour, à la mode techno. Les restaurateurs et bistrotiers réalisent eux aussi des affaires en or. Comme l'an dernier, ils peuvent exceptionnellement rester ouverts toute la nuit. Les organisateurs estiment les retombées économiques de la Street Parade à 60 millions de francs.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?