Navigation

Une journée d'action pour l'égalité des salaires

Les différences de salaire entre hommes et femmes restent une réalité: sur 35 ans de bons et loyaux services, une vendeuse sera privée de quelque 350'000 francs par rapport à son collègue masculin. D'où la tenue mardi, pour la première fois en Suisse, de l' «Equal Pay Day».

Ce contenu a été publié le 10 mars 2009 - 16:03

Signe distinctif de cette journée: un sac rouge. A l'initiative de l'Union syndicale suisse (USS) et des Business Professional Women (BPW), les syndicats et diverses organisations ont appelé les femmes à porter mardi un accessoire de cette couleur.

Hasard du calendrier, le «jour du salaire égal» tombe 48 heures après la Journée des femmes. Mais le 10 mars retenu n'est pas le fruit d'une lubie. C'est en effet la date jusqu'à laquelle les femmes helvétiques auraient dû travailler pour toucher le salaire que les hommes ont déjà reçu le 31 décembre, selon les promoteurs de l'action.

De manière générale, les femmes continuent de gagner environ 19 % de moins que les hommes. «A ce rythme, il faudra 50 ans pour obtenir l'égalité des salaires, alors qu'il s'agit d'un droit constitutionnel inscrit dans la loi depuis 1996», a rappelé Corinne Schärer, du syndicat Unia.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?