Navigation

La guerre informatique, réalité ou fantasme?

Les experts sont d’avis que des attaques informatiques ciblées peuvent compromettre les activités économiques, politiques et administratives d’un pays. L’exemple de Stuxnet, créé par les Américains et des Israéliens pour contrecarrer le programme nucléaire iranien, démontre que les virus informatiques peuvent entrer dans l’arsenal d’un gouvernement. La prochaine guerre sera-t-elle faite avec des armes informatiques?

Ce contenu a été publié le 04 septembre 2012 - 11:00

Parmi les objectifs possibles, on trouve les centrales nucléaires, les hôpitaux ou les systèmes de distribution de l’eau potable. A qui revient la protection de ces infrastructures sensibles? A une armée de cyber-soldats ou à des experts en informatique civils. Donnez votre opinion.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?