Navigation

Pas plus d'avortements en Suisse

Par rapport aux pays voisins, la Suisse pratique relativement peu l'interruption de grossesse, communique jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les différences sont grandes d'un canton à l'autre. Genève vient en tête du nombre de cas, devant le Tessin, qui connaît un important «tourisme de l'avortement» venant d'Italie.

Ce contenu a été publié le 18 juin 2009 - 16:16

Avec 6,9 cas pour 1000 femmes en âge d'avoir des enfants (et même 6,5 si on ne compte que les femmes résidant en Suisse), le taux d'interruptions de grossesse est demeuré stable en 2008 par rapport aux années précédentes.

A titre de comparaison, il est de 17,2 pour mille en France, 10,6 en Italie et 7,1 en Allemagne.

Le «tourisme de l'avortement», entre cantons et entre pays, n'a pas complètement disparu: 6% des interventions concernent des femmes domiciliées hors de Suisse et 13% ont lieu dans un autre canton que celui du domicile.

Des régions à majorité catholique comme le Valais et Fribourg voient nombre de leurs habitantes se rendre à Genève ou dans le canton de Vaud.

A Genève, le taux est supérieur au double de la moyenne suisse. Ce qui ne s'explique qu'en partie par la proximité de la France. Si on ne prend que les cas domiciliés dans le canton, le taux approche en effet les 13 pour mille.

C'est le Tessin, avec l'Italie voisine, qui connaît le «tourisme de l'avortement» le plus prononcé du pays: le taux cantonal y dépasse les 10 pour mille, mais il est pratiquement égal à la moyenne suisse pour ses propres habitantes.

Avec 5 pour mille, le taux d'interventions chez les adolescentes de 15 à 19 ans reste relativement bas. Dans cette catégorie, il est plus de trois fois inférieur à celui de la France (16,6) et se situe entre l'Italie (7,3) et l'Allemagne (3,6). C'est l'Angleterre et le Pays de Galles qui occupent la tête de la statistique avec 25 pour mille.

Enfin, le recours à la pilule abortive ne cesse d'augmenter en Suisse: il a représenté 57% des cas en 2008 contre 49% en 2004.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?