Navigation

Apprendre les uns des autres?

Qu’ils soient Allemands, Français, Italiens ou Espagnols, les citoyens de l’Union européenne sont de plus en plus nombreux à venir chercher du travail et à s’installer en Suisse. Cet afflux d’Européens, souvent très qualifiés, est-il une chance ou un danger pour la Suisse?

Ce contenu a été publié le 10 juillet 2012 - 11:00

Le voisinage exige par définition une délimitation. Ce qui est valable dans les villages l’est aussi pour les pays. Les Suisses se font ainsi une idée précise des citoyens des pays qui les entourent. La présence de nombreux Européens en Suisse peut-elle changer le regard réciproque? Comment a évolué la perception des Suisses face à leurs «grands frères» allemands, français ou italiens ces dernières années? Et vice-versa? Donnez votre avis.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?