Navigation

Chili: la Suisse se réjouit du sauvetage des mineurs

S’associant à de nombreux gouvernements et institutions internationales, les autorités suisses ont fait part de leur soulagement quant au bon déroulement du sauvetage des trente-trois mineurs bloqués sous terre depuis le 5 août au Chili. Près de la moitié d’entre eux ont déjà été ramenés à la surface.

Ce contenu a été publié le 13 octobre 2010 - 17:52
swissinfo.ch et les agences

Le département fédéral des Affaires étrangères (DFAE), par la voix de son porte-parole Georg Farago, a exprimé mercredi sa satisfaction et partage la joie des mineurs et de leurs familles. Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a quant à lui exprimé son «soulagement» et son «admiration» pour les acteurs concernés, qui «ont déjà envoyé au monde un message d’espoir et de confiance».

L’opération de sauvetage a débuté dans la nuit de mardi à mercredi à San Jose, où 33 mineurs ont passé 69 jours dans les entrailles sombres et humides de la mine suite à un effondrement. Jamais des mineurs n'avaient survécu aussi longtemps après un accident et leur sauvetage a captivé le monde entier.

Mercredi en début de soirée (heure suisse), quinze mineurs avaient été remontés sain et sauf à la surface, après avoir effectué sans incidents la remonté dans le puits de secours de 622 mètres de profondeur et de 66 centimètres de diamètre, à bord d'une étroite nacelle métallique hissée par une grue.

A leur sortie de la mine, les miraculés de San José ont été auscultés par une équipe médicale dans un hôpital de campagne sur place. Ils ont ensuite pu rencontrer brièvement quelques proches dans un «espace de rencontre» privé, également installé sur le site.

Les premiers mineurs secourus ont ensuite été transférés par hélicoptère à la ville de Copiapo, pour y subir 48 heures d'examens médicaux approfondis, avant de pouvoir être rendus à leurs familles.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?