Navigation

Sion-Servette: on rejouera

Commotion et troubles auditifs: le pétard lancé des tribunes n'avait pas raté Eric Pédat. Keystone

La commission de discipline de la Ligue Nationale a pris sa décision dans le cas du protêt que Servette avait déposé lors de son match contre Sion, le 18 mars, à la suite de l'explosion d'un gros pétard qui avait contraint le gardien Pédat à céder sa place. Le match, que Sion avait gagné 2-1, devra être rejoué à huis-clos.

Ce contenu a été publié le 30 mars 2001 - 00:12

Placée sous la présidence de Maître Odilo Brugy (FC Yverdon), la commission disciplinaire n'a pu donner entière satisfaction au club genevois qui comptait sur un forfait. Le protêt servettien était en effet entaché d'un vice de forme.

Le club valaisan devra également payer une amende de 20 000 francs en raison de défaut d'organisation, les fouilles à l'entrée s'étant avérées insuffisantes. Quant au jeune spectateur qui a lancé l'explosif, il sera l'objet d'une interdiction de stade de 5 ans.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?