Navigation

Un prix prestigieux pour Othmar Keel

Aujourd'hui à la retrait, Othmar Keel poursuit ses recherches avec vigueur. Keystone

Historien des religions et professeur émérite de l'Université de Fribourg, Othmar Keel reçoit le Prix Marcel Benoist pour son œuvre sur l'Ancien Testament.

Ce contenu a été publié le 26 septembre 2005 - 15:42

Considéré comme le «Nobel suisse», ce prix distingue chaque année depuis 1920 des scientifiques établis en Suisse pour l'importance de leurs travaux.

Le ministre de l'Intérieur Pascal Couchepin a invité le professeur dont l'œuvre est mondialement reconnue lundi à Berne, a indiqué le Département fédéral de l'intérieur dans un communiqué.

Othmar Keel reçoit ce prix, doté de 100 000 francs, pour l'approche originale de ses recherches, lesquelles replacent l'Ancien Testament dans le contexte historique et culturel où il est né, révolutionnant à plus d'un titre son interprétation.

Les écrits du professeur fribourgeois revêtent une «profonde signification» pour comprendre les racines de l'héritage commun aux juifs, chrétiens et musulmans. Ses recherches ont en effet montré le lien étroit qui unit les trois grandes religions monothéistes du Moyen-Orient au polythéisme qui les a précédées.

L'influence profonde de l'Egypte

Faisant recours à l'archéologie ou l'histoire de l'art, le chercheur a montré l'influence profonde que l'Egypte et la Mésopotamie ont exercée sur les idées reprises dans l'Ancien Testament et sur le symbolisme dont ce dernier est imprégné.

Né en 1937 à Einsiedeln dans le canton de Schwytz, Othmar Keel a étudié la théologie, l'histoire des religions, l'égyptologie et l'art du Proche-Orient ancien à Zurich, Fribourg, Rome, Jérusalem et Chicago.

Il a enseigné dès 1967 à l'Université de Fribourg, où s'est déroulée toute sa carrière académique jusqu'à sa retraite en 2002.

Le «Nobel suisse»

Auteur de plus d'une centaine d'articles scientifiques et d'une quarantaine de livres, le professeur s'est aussi soucié de partager son savoir avec le grand public dans de nombreux articles de journaux, à la radio et à la télévision.

Le lauréat recevra son prix des mains de Pascal Couchepin, président de la Fondation Marcel Benoist, le 14 novembre lors d'une cérémonie publique à l'Université de Fribourg.

swissinfo et les agences

En bref

- Othmar Keel est né à Einsiedeln dans le canton de Schwytz en 1937.

- Il a étudié la théologie, l'histoire des religions, l'égyptologie et l'art du Proche-Orient ancien à Zurich, Fribourg, Rome, Jérusalem et Chicago avant d'enseigner dès 1967 à l'Université de Fribourg.

- Doté de 100'000 francs, le Prix Marcel Benoist est considéré comme le «Nobel suisse». Ce prix – le plus vieux prix scientifique de Suisse - distingue chaque année depuis 1920 des scientifiques établis en Suisse pour l'importance de leurs travaux.

- L'an dernier, c'est le Directeur de l'Institut de neuropathie de l'Université de Zurich, le professeur Adriano Aguzzi, qui a reçu le Prix Marcel Benoist pour son travail sur les prions.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?