Navigation

EPFL: première pierre sous le soleil des Emirats Arabes Unis

Le ministre Pascal Couchepin a posé jeudi aux Emirats Arabes Unis la première pierre du futur campus de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) à Ras Al Khaimah. C'est la première fois qu'une antenne d'une haute école helvétique s'installe à l'étranger.

Ce contenu a été publié le 14 mai 2009 - 13:30

La pose officielle de la première pierre de l'établissement de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a été effectuée jeudi matin par Pascal Couchepin et le vice-gouverneur de la région, le Sheikh Saoud, sous un soleil de plomb, indique Jean-Marc Crevoisier, porte-parole du Département fédéral de l'Intérieur (DFI).

Le conseiller fédéral était notamment accompagné des présidents du Conseil des Ecoles polytechniques fédérales (EPF), Fritz Schiesser, et de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) Patrick Aebischer.

Le futur campus offshore sera établi à Ras Al Khaimah, au nord, l'une des sept juridictions des Emirats. L'ouverture de l'école est prévue pour 2012, avec un personnel de 200 personnes environ. Elle accueillera quelque 90 étudiants, a précisé Jean-Marc Crevoisier.

Cinq laboratoires de recherches permanents sont prévus, ainsi que cinq autres temporaires, sur invitation. Le montant du financement, entre 200 et 250 millions de francs, est assuré exclusivement par l'émirat, selon le porte-parole.

Pascal Couchepin doit en outre rencontrer des représentants du Swiss Business Council d'Abu Dhabi et de Dubaï qu'il avait inauguré lors de premier voyage officiel aux Emirats, en 2000. Les investissements suisses et la collaboration économique et technologique avec les Emirats seront discutés. Un village suisse ('Swiss village') est en projet à Masdar City, dans la juridiction d'Abu Dhabi.

Les Emirats Arabes Unis sont le premier partenaire économique de la Suisse au Moyent-Orient et en Afrique du Nord. En 2008, les exportations suisses ont bondi de 44% à 10 milliards de francs environ, alors que les importations depuis les Emirats ont grimpé de 36% à 1,5 milliard, selon Jean-Marc Crevoisier.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?