Navigation

Rosset de mal en pis, Kratochvil proche de l'exploit

Michel Kratochvil a fait trembler le n° 7 mondial, le Russe Kafelnikov. Keystone

George Bastl a signé une victoire convaincante au premier tour de l'US Open. En revanche, Marc Rosset et Emmanuelle Gagliardi restent sur le carreau. Tout comme Michel Kratochvil, pourtant auteur d'une partie sensationnelle face à Evgeny Kafelnikov.

Ce contenu a été publié le 29 août 2001 - 11:55

Entre Marc Rosset et l'US Open, ce ne sera décidément jamais la grande histoire d'amour. Pour la neuvième fois dans sa carrière, le Genevois a échoué d'entrée, cette fois-ci face au Russe Andreï Stoliarov (ATP 75) qui l'a exécuté en trois manches, 6-2 7-6 7-5.

Un résultat qui ne souffre d'aucune discussion et qui ne surprend même plus, tant la chute vertigineuse de Rosset semble impossible à freiner depuis le début de l'année. «Et pourtant, j'espérais gagner ce match, j'y croyais... », expliquait-il.

Une performance qui n'a convaincu personne

C'est sur une double faute que Marc Rosset a rendu les armes. Symptomatique d'une performance qui n'a convaincu personne. Mais englué dans cette spirale de la défaite, Marc Rosset s'accroche. Plus question de retraite immédiate.

«Je continue jusqu'à la fin de l'année, avoue-t-il. Et si je dois passer par les qualifications, je le ferai. Ne serait-ce que pour limiter les dégâts à mon classement ATP », où il ne pointe plus qu'en 92e position.

Emmanuelle Gagliardi a encore moins de réussite. La Genevoise n'a encore jamais gagné un match à l'US Open. Cette fois-ci, c'est la Slovaque Karina Habsudova (WTA 101) qui l'a renvoyée à ses études 5-7 6-4 7-6.

A deux doigts de l'exploit

De son côté, George Bastl se sent beaucoup mieux à Flushing Meadows. Le Villardou a pris le dessus 6-4 6-2 6-4 sur l'Allemand David Prinosil (ATP 64). De quoi relancer un joueur qui n'avait plus remporté un seul match en Grand Chelem depuis deux ans.

Au prochain tour, Bastl tentera de venger Michel Kratochvil, qui a laissé passer une formidable occasion d'épingler à son palmarès Evgeny Kafelnikov (no 7 mondial!).

Kratochvil est passé à deux doigts de l'exploit face au Russe en menant deux sets à un et 3-1, avant de s'incliner finalement 1-6 6-1 5-7 6-4 6-4 en 2h40'. Trahi par son service et en commettant 17 doubles fautes.

Jonathan Hirsch

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?