Navigation

Roger Federer écrit une nouvelle page d'histoire

Reuters

La presse suisse de lundi salue unanimement la victoire de Roger Federer au tournoi parisien de Roland-Garros. Pour les commentateurs, le tennisman a fait plus que gagner: il est désormais entré dans l'histoire du sport.

Ce contenu a été publié le 08 juin 2009 - 09:44

Les commentateurs sont dithyrambiques. D'ailleurs, les qualificatifs utilisés dans les gros titres ne laissent planer aucun doute quant à l'admiration que suscite le Bâlois: «sublime», «géant», «grand», «roi de Paris»...

Les commentateurs n'hésitent pas à décréter que Roger Federer est désormais entré dans l'histoire. Peut-être pas dans l'histoire avec un grand H, mais en tout cas dans l'histoire sportive.

«Le 7 juin 2009 peut assurément être qualifié de plus grand jour de l'histoire sportive suisse. Roger Federer est depuis hier au même niveau que des légendes comme Muhammad Ali et Michael Jordan», écrit par exemple la Berner Zeitung.

«Roger Federer a écrit l'histoire du sport. Il est le plus grand joueur que le tennis ait vu», commente de son côté la Basler Zeitung.

Mais parmi toutes ces références à l'histoire, c'est peut-être Le Matin qui se fait le plus lyrique. «Hier, Federer n'a pas écrit l'histoire. Il l'a calligraphiée. En lettres d'or. En lettres majuscules», écrit le grand quotidien populaire romand.

Force mentale

Pour les connaisseurs du tennis, cette victoire n'est pas véritablement une surprise. Malgré plusieurs échecs consécutifs sur la terre battue parisienne, Roger Federer est finalement parvenu à s'imposer grâce aux qualités qui ont toujours été les siennes: science du jeu, mais surtout aussi force mentale.

«Ce premier succès suisse à Paris était une victoire du caractère aussi bien que du talent. Comme jamais auparavant, Federer a montré à Paris sa combativité et ses forces mentales», déclare ainsi le quotidien zurichois Tages Anzeiger.

Et peu importe si cette victoire n'a pas été remportée face à son principal rival, l'Espagnol Rafael Nadal. «L'élimination de l'Espagnol montre bien plus à quelle vitesse une domination peut s'écrouler», estime la Basler Zeitung.

Avec cette victoire parisienne Roger Federer a égalé le record de Pete Sampras. Reste maintenant à le dépasser avec un 15e succès dans un tournoi du Grand Chelem. Pour les journalistes, Roger Federer a la capacité de le faire, compte tenu de ce qu'il a montré à Paris.

«Ce ne serait en aucun cas une surprise s'il gagnait son 15e titre du Grand Chelem cette année encore», conclut la Basler Zeitung.

Un modèle pour la Suisse

Pour les commentateurs, la victoire de Paris va bien plus loin que le succès sportif. Elle montre aussi une Suisse qui gagne.

«Ici et partout dans le monde, Roger Federer – et c'est méritoire – a véhiculé l'image d'une Suisse élégante, éprise de grands projets et largement de taille à les endosser, sans nécessairement s'excuser de chipoter», écrit Le Temps.

Et le grand quotidien romand de poursuivre: «Bien sûr, l'épopée du tennisman millionnaire ne changera pas la vie du chômeur ou de l'épicier du coin. Mais à bien y regarder, s'il nous surprend l'impudeur d'admirer, l'ingénuité d'imiter, ce cheminement a le pouvoir de stimuler l'ambition, le culot et l'intrépidité – et pourquoi pas une dose hygiénique de fantaisie.»

Le Blick se demande lui aussi si cette victoire peut changer quelques chose au quotidien des Suisses. Pour le grand quotidien populaire alémanique, la réponse est naturellement non. Mais c'est aussi un signe bienvenu. «Il y a aussi une Suisse en bonne santé, qui connaît le succès, qui a de la volonté, qui est internationale», note-t-il.

«Roger Federer est cet homme qui nous fait du bien, et donc nous rend meilleurs. Il distille de la joie et de la classe dans nos vies parfois monotones», conclut pour sa part le quotidien vaudois 24 heures.

Olivier Pauchard, swissinfo.ch

La victoire de Roland-Garros

1er tour: bat Alberto Martin (Espagne) 6-4 6-3 6-2

2e tour: bat Jose Acasuso (Argentine) 7-6 5-7 7-6 6-2

3e tour: bat Paul-Henri Mathieu (France) 4-6 6-1 6-4 6-4

4e tour: bat Tommy Haas (Allemagne) 6-7 5-7 6-4 6-0 6-2

Quart de finale: bat Gael Monfils (France) 7-6 6-2 6-4

Demi-finale: bat Juan Martin del Potro (Argentine) 3-6 7-6 2-6 6-1 6-4.

Finale: bat Robin Soderling (Suède) 6-1 7-6 6-4

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?