Navigation

Reconnaissance mondiale en vue pour le Monte San Giorgio

Keystone

Le gouvernement va présenter la candidature du Monte San Giorgio au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce site est un temple de la paléontologie.

Ce contenu a été publié le 24 octobre 2001 - 16:58

Haut de 1096 mètres, le Monte San Giorgio se dresse face à Lugano, au Tessin. D'abord exploité industriellement pour ses roches bitumeuses, le site a été étudié scientifiquement depuis la seconde moitié du XIXe siècle.

Espèces uniques au monde

Le Monte San Giorgio est intéressant du point de vue géologique. En effet, il englobe la totalité des formations fossilifères du Trias, datant de 230 à 240 millions d'années.

Dans ces roches, les paléontologues ont mis à jour les fossiles de 20 espèces de sauriens marins et de 50 espèces de poissons, dont le fameux ichtyosaure. Récemment, des chercheurs italiens y ont découvert des fossiles de poissons et d'insectes uniques au monde.

Ces richesses géologiques et paléontologiques font que le Monte San Giorgio est très réputé parmi les spécialistes de ces deux branches.

Encore plus connu

Le Monte San Giorgio est déjà inscrit dans l'inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels d'importance nationale. Mais une inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO pourrait lui apporter une renommée mondiale qu'il n'a pas encore.

Une telle inscription permettrait par ailleurs d'assurer une protection à long terme du site. De plus, des retombées économiques liées au tourisme sont envisageables.

Actuellement, quatre monuments culturels suisses sont classés au Patrimoine de l'UNESCO. Il s'agit de la vieille ville de Berne, des Tre Castelli de Bellinzone, du monastère de St-Gall et du couvent St-Jean de Muester, aux Grisons.

Deux candidatures suisses

L'UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l'éducation la science et la culture) examine déjà la candidature de la région Jungfrau-Aletsch-Bietchhorn. Le verdict devrait tomber cette année encore.

La candidature du Monte San Giorgio devrait pour sa part être étudiée d'ici à l'année prochaine et la décision prise en 2003.

Le Patrimoine mondial de l'UNESCO recense pour l'heure 690 objets naturels et culturels. On y trouve notamment le Grand Canyon, le Kilimandjaro, la vieille ville de Porto ou encore les Iles Galapagos.

Olivier Pauchard, Palais fédéral

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?