Navigation

Réponses à vos questions sur l'armée suisse

swissinfo.ch

En Suisse, tous les hommes valides effectuent un service militaire obligatoire, tandis que d’autres optent pour un service civil. Mais quelle est l’utilité d’une armée de conscription à la lumière de l’intervention militaire russe en Ukraine? C’est l’une des nombreuses questions que le lectorat de swissinfo.ch nous a envoyées. Daniel Reist, responsable des relations avec les médias de l’armée suisse, tente d’y répondre.

Ce contenu a été publié le 21 juin 2022 - 13:24

A quoi servent les petites armées?

Comment la Suisse ferait-elle face à une grande invasion?

Dans un sondage en ligne publié en mars par le groupe de presse Tamedia, 45% des personnes interrogées déclaraient que le budget de l’armée devait être augmenté, 41% estimaient qu’elle disposait déjà de suffisamment de ressources et 8% souhaitaient une réduction du financement. Au début mai, une majorité du Parlement a voté en faveur d’une augmentation des dépenses militaires annuelles, les faisant passer de 5,6 milliards à 7 milliards de francs d’ici 2030.

Pourquoi la Suisse a-t-elle besoin d'une armée?

Le saviez-vous?: la Suisse fabrique des armes et les exporte vers de nombreux pays, ce que beaucoup considèrent comme incompatible avec sa neutralité et sa volonté de promouvoir la paix.

L'autodéfense a-t-elle quelque chose à voir avec la neutralité?

Environ 250 soldats et civils suisses sont actuellement déployés dans plus d’une douzaine d’opérations de soutien à la paix en Europe, en Afrique et en Asie, dans le cadre de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), des Nations Unies (ONU) et de l’Union européenne (UE).

La Suisse pourrait-elle faire face à une menace nucléaire?

L’équipement et l’entretien des abris antiatomiques disséminés dans le pays relèvent également de l’armée ou, plus précisément, de la protection civile. La protection civile est une option pour les personnes jugées inaptes au service militaire, mais suffisamment aptes à accomplir d’autres tâches non militaires.

Les soldats suisses sont-ils exploités?

Seuls les hommes sont appelés à servir. Quand cela va-t-il changer?

En 2013, le peuple suisse a très nettement rejeté une initiative pacifiste visant à supprimer la conscription. La Suisse est désormais l’un des derniers pays d’Europe occidentale où le service militaire est obligatoire.

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?