Navigation

Quatre millions et demi de dollars pour les Kurdes de Turquie

Les premières aides suisses à la Turquie remontent aux années 70. Keystone

Le gouvernement suisse vient de signer deux accords de coopération en faveur des régions kurdes de Turquie. Un geste très apprécié du gouvernement turc qui veut développer ses provinces orientales meurtries par 15 années de guerre.

Ce contenu a été publié le 16 juin 2000 - 16:13

Berne a choisi des projets résolument sociaux pour lutter contre la pauvreté des régions kurdes et soutenir une population traumatisée par 15 ans de guerre. Ces projets, au nombre de 19, et estimés à 4,4 millions de dollars, seront menés sur trois ans dans le cadre du Programme des Nations unies pour le développement.

«Nous voulions agir dans le sud-est de la Turquie, avec le gouvernement turc ainsi qu'avec des organisations non gouvernementales. La solution idéale pour nous était de soutenir les projets du PNUD qui travaille justement en partenariat avec l'Etat turc et avec les ONG», explique André Bisaz du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). «Il y a, du côté turc, une énergie et une volonté réelle de développer l'est du pays».

Un point de vue qui satisfait Ankara pour qui la solution du «problème kurde» passe par le développement économique. Au mépris, parfois, des revendications politiques et culturelles de certains milieux kurdes.

Souvent considérables, comme celles dégagées après la guerre du Golfe, les premières aides suisses à la Turquie remontent aux années 70. Berne soutenait alors très activement la construction de plusieurs barrages sur l'Euphrate dans l'est du pays.

Sous la direction de firmes suisses, la construction de ces barrages a eu des conséquences dramatiques pour les populations kurdes qui ont tout perdu et ont dû fuir leurs villages inondés. Ce sont ces populations, ou du moins celles qui n'ont pas quitté la région, que la Suisse aide aujourd'hui en débloquant quelque 4 millions de dollars.

Ariane Bonzon, Istanbul

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?