Navigation

Quand le bruit casse les oreilles

Même les sons harmonieux peuvent faire souffrir ceux qui les produisent. Keystone

En Suisse, on recense chaque année 600 cas de lésions graves de l'ouïe. Et la surdité due au bruit est la troisième maladie professionnelle la plus fréquente.

Ce contenu a été publié le 25 avril 2006 - 11:37

La Caisse nationale suisse en cas d'accidents (Suva) profite de la Journée internationale pour rappeler les prescriptions contre le bruit et les mesures de prévention.

La Suisse est un pays très bruyant. Selon la Commission fédérale pour la lutte contre le bruit, près de 64% de la population se sent dérangée par les nuisances sonores.

Si le trafic routier en est le principal responsable, on estime également que quelque 200'000 personnes, travaillant dans 20'000 entreprises sont exposées à un bruit dangereux pour l'ouïe.

La situation semble toutefois s'améliorer. En 2004, 9% des personnes examinées par la Suva présentaient des lésions légères ou manifestes de l'ouïe contre 37% en 1973.

En Suisse, la surdité reste toutefois la troisième maladie professionnelle la plus fréquente.

La musique peut aussi causer des dégâts

La route et l'industrie ne sont pas les seules responsables des troubles de l'ouïe.

Une étude réalisée en 2001 montre que 76% des musiciens d'orchestre sont, au moins une fois dans leur vie, atteints de troubles auditifs dus à l'exercice de leur profession.

Et la musique ne fait pas des dégâts que chez les professionnels. Ainsi, les lecteurs MP3 peuvent devenir de véritables casse-oreilles, selon la Suva. Avec le volume au maximum, ces appareils produisent en effet un volume sonore aussi nuisible que le bruit d'un marteau piqueur.

C'est la deuxième fois que la Suisse participe à la Journée internationale contre le bruit. Plusieurs villes et cantons profitent de l'occasion pour inviter la population à prendre conscience du bruit qui l'entoure.

swissinfo et les agences

En bref

- La Caisse nationale suisse en cas d'accidents (Suva) est le plus important organisme d'assurance-accidents obligatoire en Suisse.

- Elle assure près de 1,8 million de travailleurs contre les maladies et les accidents professionnels et contre les accidents non professionnels.

- En Suisse, près d'un million de personnes sont exposées dans leur lieu de résidence à des nuisances sonores supérieures aux valeurs limites.

- Plus d'un demi-million de personnes vivent près de routes très bruyantes.

- Poussés au maximum, les lecteurs MP3 produisent un volume sonore aussi nuisible que celui d'un marteau piqueur.

End of insertion

Faits

La Suva recense chaque année environ 600 cas de lésions graves de l'ouïe provoquées par les nuisances sonores au travail.
En Suisse, près de 200'000 personnes sont exposées sur leur lieu de travail à des charges sonores excessives.
Le coût du bruit oscille entre 0,2 et 2% du produit intérieur brut (PIB). Outre les frais de guérison directs, il faut prendre en compte les coûts des mesures de lutte contre le bruit, entre autres.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?