Navigation

Pour ZFS, le 11 septembre compte double

Deux faisceaux lumineux remplacent les deux tours du World Trade Center. Keystone

Zurich Financial Services (ZFS) et huit autres assureurs vont devoir payer deux fois pour la destruction des deux tours du World Trade Center (WTC).

Ce contenu a été publié le 07 décembre 2004 - 15:13

La nuit passée, la justice américaine a décidé qu’il s’agissait de deux événements séparés. En mai, elle avait pris une autre décision pour l’assureur Swiss Re.

Cette décision concerne environ un tiers des polices d'assurances du WTC, dont une auprès de Zurich American Insurance, filiale américaine de Zurich Financial Services (ZFS).

Au siège de la maison mère, le calme domine. ZFS ne souhaite pas commenter le verdict en soi. Mais la question d'un éventuel recours déposé par les avocats de l'assureur reste ouverte.

ZFS suffisamment réassuré

«Indépendamment de la sentence définitive, nous sommes bien équipés et suffisamment réassurés», précise le porte-parole de ZFS Daniel Hofmann.

La police de Zurich American Insurance pour WTC, d’environ 52 millions de francs, a déjà été versée en grande partie.

En outre, une décision établissant deux événements n'entraîne pas automatiquement un doublement de cette somme.

Swiss Re pas concerné

De son côté, impliquée dans le premier procès, la compagnie Swiss Re se dit confiante.

«Les dernières décisions juridiques de Phase II du dossier WTC ne font pas office de précédents pour la phase I», a expliqué l'assureur mardi dans un communiqué.

Deux événements ou un seul

Lundi, le tribunal de district de Manhattan a rendu son verdict dans le deuxième procès opposant Larry Silverstein, détenteur du bail du World Trade Center, aux compagnies d’assurance.

Larry Silverstein avait en effet fait appel à l’issue du premier procès qu’il avait perdu en mai dernier contre une douzaine de compagnies, dont Swiss Re.

La justice avait alors estimé que le double attentat constituait un seul événement, en s'appuyant sur les polices d'assurance. Quelques mois plus tard, le verdict est totalement différent.

Montant à fixer

Désormais, la justice considère que la destruction des tours, lors des attentats du 11 septembre 2001, constitue deux événements séparés, donnant lieu au paiement de deux primes.

Le montant des dommages dus reste cependant à fixer dans le cadre d'une autre procédure.

Larry Silverstein se réjouit de cette décision. Il a lancé un projet pour rebâtir 900’000 mètres carrés de bureaux sur le site de Ground Zero, où 2800 personnes sont mortes dans les attentats. Le jugement «permettra une reconstruction complète et dans les temps du WTC».

swissinfo et les agences

Faits

A l'issue du procès de mai dernier, Swiss Re a dû payer 877 millions de dollars.
Le World Trade Center était assuré pour 3,5 milliards de dollars.
Plus de 2'700 personnes sont mortes dans les attentats du 11 septembre 2001.

End of insertion

En bref

- Le procès qui s'est achevé lundi était le deuxième dans l'affaire du World Trade Center.

- Larry Silverstein, détenteur du bail du WTC, avait fait appel à l’issue du premier procès qu’il avait perdu en mai dernier contre une douzaine de compagnies, dont Swiss Re.

- Le montant des dommages dus reste à fixer dans le cadre d'une autre procédure.

- Une décision établissant deux événements n'entraîne pas automatiquement un doublement de la somme due.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?