Navigation

Vers une armée «amaigrie» d'un tiers

Le conseiller fédéral en charge des affaires militaires Ueli Maurer annonce dans la presse dominicale qu'il veut réduire d'un tiers les effectifs de l'armée suisse. «Dans dix à douze ans, nous aurons encore 80'000 actifs et environ 40'000 réservistes». Actuellement, l'armée suisse compte 120'000 militaires, 80'000 réservistes et 20'000 recrues.

Ce contenu a été publié le 16 août 2009 - 10:29

La réduction de l'armée de milice ne devrait toutefois commencer que dans cinq ou six ans, précise le ministre de la Défense, qui estime que dans un premier temps, l'armée doit être renforcée. Ueli Maurer veut notamment réduire la voilure dans le domaine des armes lourdes comme l'artillerie et les chars.

Le ministre se dit également prêt à développer les engagements humanitaires de l'armée à l'étranger, une position rejetée de longue date par lui-même alors qu'il était président de son parti. L'UDC (droite conservatrice) s'oppose d'ailleurs toujours fermement à l'envoi de soldats suisses à l'étranger.

Le conseiller fédéral ne veut pas plus d'engagements de l'artillerie à l'étranger. Il souhaite bien plus l'envoi de spécialistes comme des sanitaires, des troupes de sauvetage ou des experts dans les domaines des armes nucléaires et chimiques pour des missions humanitaires à l'étranger.

L'engagement dans des régions en crise doit de toute manière faire l'objet d'une analyse au cas par cas. Ueli Maurer entend obtenir sur ce sujet une décision formelle du Conseil fédéral. Le gouvernement devrait soumettre dans l'année qui vient un concept pour les engagements à l'étranger, indique-t-il.

Le chef du DDPS annonce aussi qu'il présentera mercredi au Conseil fédéral un projet de loi qui permettra de tester l'aptitude des soldats à porter des armes. Au vu des nombreux homicides et suicides commis à l'aide de l'arme de service, le ministre veut que l'armée puisse à l'avenir connaître les antécédents judiciaires de ses soldats.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?