Navigation

Une suite judiciaire pour l'affaire Kadhafi

La Libye va poursuivre les autorités suisses pour l'arrestation en juillet dernier d'Hannibal Kadhafi, l'un des fils du dirigeant libyen. La plainte devrait être déposée d'ici quinze jours auprès du tribunal de Genève, indique l'avocat Charles Poncet, qui agit au nom de Tripoli.

Ce contenu a été publié le 09 mars 2009 - 10:56

La Libye estime que les conventions de Vienne sur les relations consulaires ont été violées dans cette affaire. En juillet dernier dans un hôtel genevois, Hannibal Kadhafi et son épouse avaient été interpellés et menottés par une vingtaine de policiers, à la suite d'une plainte de deux domestiques pour maltraitance.

A la fin du mois d'août, les deux anciens domestiques avaient accepté de retirer leur plainte pour mauvais traitement. L'incident avait déclenché une crise entre les deux pays. Tripoli a mis en œuvre toute une série de mesures de représailles. Deux ressortissants suisses sont interdits de quitter le territoire libyen depuis l'été dernier.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?