Navigation

Test de résistance mondial pour la liberté d'expression

SWI swissinfo.ch offre une tribune aux voix de la liberté d'expression dans le monde

© Ed Kashi / Vii

La liberté d'expression est un droit fondamental, mais elle est tout sauf une évidence. De nombreuses personnes dévouées dans le monde entier continuent néanmoins de s'engager pour cette cause jour après jour. Nous avons décidé de leur donner la parole.

Ce contenu a été publié le 21 décembre 2021 - 15:04

Ils et elles sont journalistes, élus ou élues politiques ou simplement des citoyennes et des citoyens actifs dans le monde entier. Manami, Dmitry, Jessica, Ellie et Marie s'expriment sur des questions publiques, petites ou grandes, controversées ou moins controversées. Ce qui les unit, c'est leur engagement quotidien à s'exprimer librement et, surtout, à être entendus.

À l'ère de la numérisation et des réseaux sociaux globalisés, la liberté d'expression doit être défendue quotidiennement. C'est ce que font les personnes que nous avons rencontrées pour notre série de vidéos «Les voix de la démocratie dans le monde». Dans des endroits très différents, des conditions variées et les contextes les plus divers, ils défendent la liberté d'expression.

Contenu externe

Notre tour du monde commence sur la petite île japonaise d'Ishigaki, à près de 2000 kilomètres au sud de Tokyo. C'est là que vit Manami Mihara, 28 ans.

Depuis Ishigaki, nous nous rendons aux Caraïbes et à Cuba, où nous rencontrons la journaliste Jessica Dominguez Delgado.

De Cuba, nous voulions nous rendre dans la capitale russe, Moscou. Mais nous avons rencontré l'ancien rédacteur en chef d'une grande chaîne d'information dans un endroit complètement différent.

La prochaine étape de notre voyage virtuel autour du globe nous emmène à Dublin, pour renconter Ellie Kisyombe, originaire du Malawi, pays d'Afrique de l'Est, qui est arrivéee dans la capitale irlandaise il y a plus de dix ans en tant que requérante d'asile.

Au Brésil, Gregório Duvivier anime la populaire émission hebdomadaire Greg News sur HBO Brésil. L'humoriste affirme que l'obéissance par anticipation et l'autocensure sont les pires ennemis de la liberté d'expression.

Le Yéménite Nabil Alosaidi rêve d'un pays où le journalisme indépendant et la liberté d'expression seraient protégés. Il demande l'aide de la communauté internationale et plaide pour que le Yémen, un pays déchiré par la guerre, ne soit pas abandonné à son sort.

La journaliste Marie Maurisse édite à Lausanne la revue en ligne Gotham City, spécialisée dans la criminalité économique. Avec son équipe, elle met à jour les méfaits de criminels en col blanc et expérimente quotidiennement les limites de la liberté de la presse.

Pendant ce temps, en Ukraine, une autre guerre fait rage autour de la liberté de la presse, comme le raconte le journaliste Dylan Carter, 24 ans.

Dans cette série d'articles sur la liberté d'expression, nous avons montré comment des États comme le Brésil, l'Inde, la Turquie et même la Hongrie et la Pologne sont devenus de plus en plus autoritaires ces dernières années. C'est une mauvaise nouvelle pour la liberté d'expression. Dans ces pays, mais aussi dans de nombreux autres dans le monde, les citoyens et citoyennes qui s'engagent sont de plus en plus souvent restreints dans leurs droits, mais aussi persécutés - et, comme à Hong Kong, mis en prison.

Pour en savoir plus sur d'autres aspects de ce thème, consultez notre point fort sur la liberté d'expression dans le monde:

Série Liberté d'expression

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?