Navigation

Rendre le Conseil des droits de l’homme plus efficace

La Suisse poursuit ses efforts pour améliorer l'efficacité du Conseil des droits de l'homme, qu'elle héberge à Genève: après Montreux la semaine passée, c'était vendredi au tour de Berne d'accueillir des spécialistes qui ont fait le point sur les succès et les déficits.

Ce contenu a été publié le 23 avril 2010 - 18:26

Le Conseil a, malgré son jeune âge, déjà répondu à plusieurs attentes, a affirmé Thomas C. Greminger. L'organisation, dont les membres se réunissent en sessions régulières dix semaines par année, jouit d'une «grande visibilité» et a les moyens de réagir rapidement à l'actualité. Quant aux examens périodiques universels (EPU), ils constituent un outil de qualité, s'est réjoui l'ambassadeur.

Parmi les points à améliorer, le diplomate helvétique a cité le vote en bloc de certains pays, les entraves au travail des rapporteurs spéciaux ainsi que la focalisation du Conseil sur certains thèmes tels que le Proche-Orient.

De son côté, le député démocrate-chrétien (PDC, centre) et président de l'Association Suisse-ONU Reto Wehrli a rappelé que le Conseil compte des membres célèbres pour leur non-respect des droits de l'homme, ce qui suscite l'étonnement.

Quant à l'ex-représentant de l'ONU pour les droits des personnes déplacées, le juriste suisse Walter Kälin, il a déploré que ce soient «des gens qui ne connaissent rien au terrain qui prennent les décisions .

Membre du Conseil de 2006 à 2009, la Suisse est à nouveau candidate avec l'Espagne pour l'un des deux sièges vacants du groupe occidental. L'élection des nouveaux membres est prévue le 13 mai lors de l'Assemblée générale à New York.

Actuellement, la Suisse n'est qu'une observatrice au sein de l'institution. Un changement de statut «rendrait les choses plus faciles», a souligné M. Greminger. Elle aurait par exemple la possibilité de soumettre des résolutions au Conseil sans avoir recours à l'aide de pays membres.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?