Navigation

La Suisse ferme son ambassade à Bangkok

La représentation helvétique dans la capitale thaïlandaise est située tout près du quartier commercial, zone occupée par les manifestants. Il est fortement déconseillé aux voyageurs de se rendre en Thaïlande, où les affrontements se poursuivent.

Ce contenu a été publié le 15 mai 2010 - 10:26

«C'était trop dangereux pour tout le monde», a déclaré sur les ondes de la Radio suisse romande (RSR) l'ambassadrice Christine Schraner Burgener. La diplomate et sa famille se sont réfugiées dans un hôtel de la ville.

Les affrontement entre soldats et manifestantsanti-gouvernementaux se sont poursuivis samedi matin dans le centrede Bangkok, alors que le secrétaire général des Nations Unies, BanKi-moon a appelé à la fin des violences qui ont fait 16 morts et au moins 157 blessés, dont un journaliste canadien, depuis jeudi soir.

Dans ses recommandations aux voyageurs, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) continue à déconseiller les voyages non urgents dans la capitale thaïlandaise. «J'imagine qu'il n'y a plus de touristes suisses à Bangkok», a dit l'ambassadrice. La Suisse recommande à ses ressortissants de faire preuve d'une prudence accrue sur l'ensemble du territoire.

Au total, 6500 Suisses vivent en Thaïlande, selon une estimation de Christine Schraner Burgener. Mais ils résident surtout dans la station balnéaire de Pattaya et sur l'île de Phuket.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?