Navigation

L’UDC fait son entrée au gouvernement uranais

L’Union démocratique du centre (UDC / droite conservatrice) a fait pour la première fois son entrée dimanche au gouvernement uranais lors d’une élection complémentaire. Dans le canton de Schwyz, il faudra un 2e tour 13 juin pour déterminer qui occuperont les deux places laissées vacantes par les démocrates-chrétiens.

Ce contenu a été publié le 26 avril 2010 - 11:31

Profitant d'une élection complémentaire consécutive au retrait du directeur des finances Markus Stadler, un sans-parti élu sans problème au Conseil des Etats (Chambre haute), le démocrate du centre Beat Arnold, qui a obtenu 53,1% des voix, a devancé son unique rivale écologiste Annalise Russi.

Au premier tour, Markus Stadler avait devancé à la surprise générale la candidate officielle du Parti démocrate-chrétien (PDC / centre-droit), qui s’était ensuite retiré. Le gouvernement uranais compte désormais trois représentants du PDC, deux du Parti libéral-radical (PLR / droite), un du Parti socialiste (PS) et un de l’UDC.

Dans le canton de Schwyz, un 2e tour sera nécessaire le 13 juin pour compléter le gouvernement. Aucun des cinq candidats n'a obtenu dimanche la majorité absolue lors de l'élection complémentaire. L'élection était nécessaire après les démissions des deux conseillers d'Etat PDC. L'actuel gouvernement schwyzois est composé de trois PDC, deux UDC, un PLR et un PS.

L'UDC entend ravir au PDC le rôle de première force au gouvernement, tandis que le PLR tente de reprendre son 2e fauteuil perdu il y a deux ans au profit de l'UDC.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?