Navigation

Initiative contre les armes à la maison

L'initiative populaire «Pour la protection face à la violence des armes» a été déposée lundi à la Chancellerie fédérale, dotée de quelque 107'000 signatures valides. Objectif: renforcer la sécurité des femmes et prévenir le suicide.

Ce contenu a été publié le 23 février 2009 - 11:45

Les 2,3 millions d'armes à feu circulant en Suisse sont un énorme danger pour la sécurité. Faute de succès devant le Parlement, les partisans d'une législation plus sévère veulent s'en remettre au peuple.

Le texte exige l'entreposage des armes d'ordonnance dans des locaux sécurisés de l'armée, une plus stricte définition du permis de port d'arme, le ramassage systématique des armes inutilisées ainsi que la création d'un registre national des armes à feu.

L'initiative ne vise pas les tireurs sportifs, les chasseurs ou les collectionneurs «responsables», lesquels «pourront conserver leur arme, à condition bien sûr de l'utiliser avec soin et prudence, de disposer des compétences nécessaires et d'exercer activement leur passion».

Le texte précise que ces groupes ne possèdent qu'une petite partie des 2,3 millions d'armes à feu qui se trouvent actuellement dans les ménages suisses: 252'000 sont détenues en prêt par des soldats d'active et 1,448 million appartiennent à d'anciens soldats.

L'initiative a notamment le soutien du PS, des Verts, du Groupe pour une Suisse sans Armée(GSsA), d'organisations féminines et de prévention du suicide.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?