Navigation

Didier Défago triomphe sur la mythique Streif

Keystone

Une semaine après s'être imposé au Lauberhorn, Didier Défago s'est adjugé l'autre classique du Cirque blanc, la descente de Kitzbühel. Le succès pour le ski suisse est à nouveau total, puisque Dominique Gisin a remporté la descente dames de Cortina.

Ce contenu a été publié le 24 janvier 2009 - 13:11

Didier Défago est entré samedi dans l'histoire du ski en devenant l'un des rares skieurs à avoir gagné consécutivement la descente du Lauberhorn, dans l'Oberland bernois, et la descente de la Streif à Kitzbühel. Ces deux courses sont l'équivalent d'un Grand Chelem en tennis ou d'une épreuve comme Paris-Roubaix en cyclisme.

Le skieur valaisan a jeté un froid parmi les 50'000 spectateurs présents dans l'aire d'arrivée de la station autrichienne en devançant deux coureurs locaux, à savoir Michael Walchhofer et Klaus Kroell.

«J'ai fait la différence sur la partie finale où j'ai pu prendre beaucoup de vitesse pour le dernier schuss, a déclaré Didier Défago. J'espère que j'en aurai encore un peu sous le pied pour les Championnats du monde de Val d'Isère.»

Cuche au pied du podium

Pour Didier Défago, 31 ans, qui a longtemps été un outsider de l'équipe de Suisse, cette double victoire consacre un travail acharné et une volonté à toute épreuve. Pour l'équipe de Suisse, ce succès a également un goût particulier, deux jours après la terrible chute de Daniel Albrecht à l'entraînement.

Si le prochain objectif de Défago touche aux Mondiaux de Val d'Isère, il devrait ensuite se focaliser sur les finales d'Are (Suède) en mars. Tant au classement de la descente (2e à 12 points), du super-G (3e à 21 points) et du général (3e à 65 points), le Valaisan est idéalement placé dans la course aux globes de cristal.

Vainqueur l'an dernier sur cette même piste, Didier Cuche a quant à lui échoué au pied du podium (4e). Encore en tête au dernier temps intermédiaire, le skieur neuchâtelois a perdu du temps dans le dernier devers. Il a finalement dû partager la quatrième place avec l'Américain Bode Miller, à une demi-seconde de Défago.

Le Grison Ambrosi Hoffmann, 3e la veille du super-G, a de nouveau obtenu un très bon résultat en se classant à la 12e place.

Gisin récidive

En s'imposant dans la station italienne de Cortina d'Ampezzo devant les grandes favorites Lindsey Vonn et Anja Pärson, Dominique Gisin a quant a elle prouvé qu'elle avait retrouvé toutes ses sensations.

Révélation suisse il y a deux saisons puis gravement blessé, l'Obwaldienne de 23 ans avait signé un retour au premier plan en remportant sa première victoire en Coupe du monde le week-end dernier à Zauchensee, en Autriche.

Dans les Dolomites, celle qui se destinait à une carrière de pilote a décroché un succès qu'elle a pu savourer seule cette-fois. La semaine dernière en Autriche, Gisin avait dû partager les honneurs avec la Suédoise Anja Pärson.

Sérénité avant les Mondiaux

L'autre motif de satisfaction dans le camp suisse est la septième place de Nadia Styger, synonyme de ticket pour la descente des Mondiaux de Val d'Isère. La jeune Tessinoise Lara Gut, partie avec le dossard 28, a quant à elle concédé presque deux secondes à Gisin et a pris la 35e place.

Un double succès helvétique n'avait plus fait la Une des journaux depuis décembre 2007, lorsque Martina Schild s'était imposée à Lake Louise et que Daniel Albrecht avait remporté le géant de Beaver Creek. Ces deux victoires placent le ski suisse dans une trajectoire idéale à une semaine du coup d'envoi des Championnats du monde de Val d'Isère.

swissinfo et les agences

Descente de Kitzbühel

1.Didier Défago (Suisse)
2.Michael Walchhofer (Autriche)
3.Klaus Kroell (Autriche)

Puis les autres Suisses: 4.Didier Cuche, 12.Ambrosi Hoffmann, 18.Carlo Janka, 24.Tobias Gruenenfelder.

End of insertion

Descente de Cortina

1. Dominique Gisin (Suisse)
2. Anja Pärson (Suède)
3. Lindsey Vonn (USA)

Les Suissesses: Nadia Styger 7e, Monika Dumermuth 11e, Fränzi Aufdenblatten 19e, Nadya Kamer 21e, Fabienne Suter 23e.

End of insertion

DANIEL ALBRECHT DANS UN ETAT STABLE

Chute terrible. Daniel Albrecht avait chuté jeudi matin lors du dernier entraînement en vue de la descente de Kitzbühel. Déboulant à près de 140 km/h, le Valaisan avait mal négocié le saut final. Il avait perdu l'équilibre en l'air et était tombé sur le dos 60 mètres plus loin.

Coma. Le skieur valaisan, victime d'une hémorragie cérébrale, se trouve 48 heures après sa chute dans un état stable mais devra encore rester plusieurs jours dans un coma artificiel.

Séquelles. Les spécialistes ont exclu toute fracture et blessure à la colonne vertébrale, mais restent très prudents sur d'éventuelles séquelles.

Convalescence. Les médecins ont annoncé que Daniel Albrecht devrait rester «des semaines» à l'hôpital. La convalescence sera ensuite très longue.

Soutien. Des milliers de messages de supporters anonymes ont afflué pour soutenir Daniel Albrecht. Sur le site communautaire Facebook, près de 30 groupes de soutien, réunissant des milliers de membres, ont été créés.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?