Navigation

Déséquilibre linguistique dans l'administration

La représentation équitable des quatre langues nationales dans l'administration fédérale n'est qu'une illusion, selon une étude qui montre aussi que le déséquilibre est particulièrement visible chez les cadres.

Ce contenu a été publié le 15 mai 2009 - 08:57

Entre 2001 et 2008, 72,7% des employés de l'administration fédérale étaient alémaniques, 20,3% romands, 6,7% italophones et à 0,3% romanches.

Mais à y regarder de plus près, les Alémaniques sont surreprésentés dans des départements comme celui de la Défense (82% du total) ou des Affaires étrangères (80%). On observe le meilleur équilibre dans ceux de Justice et police (DFJP) et de l'Intérieur (DFI), avec 68% et 70%.

Durant la période de l'étude menée par la Haute école spécialisée du Nord-Ouest de la Suisse, les écarts étaient encore plus importants dans les fonctions dirigeantes.

Appartenir à une minorité linguistique réduit fortement les chances de promotion, la langue maternelle d'un supérieur, notamment, ayant une influence sur le choix des nouvelles recrues.

Sur le fond, l'utilisation quotidienne des langues minoritaires est déficitaire, souligne le professeur Daniel Kübler. Les lois sont le plus souvent rédigées d'abord en allemand. Le français et l'italien ne lui sont préférés que lorsque les textes traitent de sujets moins importants. Ce qui entrave la participation des Latins à l'élaboration des lois.

Les chercheurs vont jusqu'à recommander au gouvernement d'envisager des mesures contraignantes pour mettre fin à ces inégalités linguistiques.

Pour le patron de l'étude menée dans le cadre du PNR 56, la nouvelle loi sur les langues qui entrera en vigueur en 2010 permettra un tel changement. Le gouvernement pourrait par exemple imposer des échéances aux départements.

Pour sa part, le gouvernement a considéré la semaine passée sur la base d'un rapport que la représentation respective des quatre langues nationales demeure stable et que ses objectifs sont donc atteints.

swissinfo.ch et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?