Navigation

Mandela, un modèle pour la jeunesse

Reconstitution de la cellule de Mandela à Robben Island le Käfigturm, avec Konji Sebati, ambassadrice d'Afrique du Sud. Keystone

Cette année, Nelson Mandela, célèbre opposant et premier président élu démocratiquement d'Afrique du Sud, fête ses 90 ans. Une exposition lui est consacrée au Käfigturm de Berne.

Ce contenu a été publié le 19 octobre 2008 - 07:31
Alexander Künzle, swissinfo.ch

Nelson Mandela personnifie l'âpreté de décennies de lutte contre le régime de l'Apartheid en Afrique du Sud.

Son engagement contre le racisme, l'injustice sociale, l'oppression et en faveur de la réconciliation n'a pas seulement débouché sur un changement démocratique dans son propre pays, mais a rayonné dans le monde entier.

Pour les Sud-Africains, mais aussi pour l'humanité entière, Mandela est un symbole de clairvoyance, de tolérance, une sorte d'idéal de l'égalité des droits humains, qui bénéficie d'un grand respect en Suisse aussi.

Et pour cause: les premiers entretiens hors d'Afrique du Sud entre le gouvernement blanc et Mandela se sont tenus à l'époque à Lucerne.

Après sa présidence, ce dernier a poursuivi son combat en faveur de la justice et de l'aide humanitaire, que ce soit dans le cadre du processus de paix au Burundi ou dans la campagne contre le sida.

C'est ainsi que le forum politique de la Confédération et l'ambassade d'Afrique du Sud ont élaboré au Käfigturm de Berne une exposition multimédiale sur les grandes étapes de la vie de ce leader charismatique.

Il s'agit de faire connaître aux visiteurs de l'exposition, surtout au jeunes, les accomplissements et la personnalité de Mandela.

Décisives années 1990

Février 1990: le nouveau président Frederik Willem de Klerk met fin à l'Apartheid, sous la pression de la population noire et de la communauté internationale.

Les prisonniers politiques sont libérés, dont Nelson Mandela, chef du Congrès national africain (ANC).

8 juin: Mandela se rend en Suisse et rencontre le conseiller fédéral (socialiste) René Felber.

1993: levée des sanctions internationales à l'encontre de l'Afrique du Sud.

27 avril 1994: les premières élections législatives démocratiques aboutissent à la victoire de l'ANC. Nelson Mandela devient le premier président noir du pays.

End of insertion

Une exposition en forme d'autobiographie

Cette exposition a d'abord été présentée au Palais des Nations de Genève. Le concept et la scénographie, développés par le Suisse Simon Haller, suivent le fil de l'autobiographie de Mandela, «Long Walk to Freedom».

Ses citations originales sont présentés sous forme de caricatures, de photos et d'objets. Mais on peut voir aussi des séquences de films et d'interviews. Beaucoup ont une grande importance historique.

«L'exposition veut offrir un enseignement politique au public dès l'âge de 14 ans, déclare Simon Haller à swissinfo. Elle est très émotionnelle et est construite autour d'un personnage que tout le monde connaît.»

Mis à part les chapitres connus de la vie du leader sud-africain, on peut en découvrir d'autres, moins connus, comme ceux qui touchent à son enfance, dans la région éloignée de l'Est, au Cap (le Transkei).

Ou alors qui touchent à sa jeunesse, lorsqu'il refusa d'épouser la jeune femme choisie pour lui par le chef de sa tribu, ce qui motiva son départ pour Johannesburg, où il découvrit les injustices du régime de l'Apartheid.

Ce grand personnage demeure une source d'inspiration, en particulier pour les jeunes, a affirmé l'ambassadrice d'Afrique du Sud, Konji Sebati, lors du vernissage de l'exposition. «L'histoire de la vie de Mandela sera racontée encore et encore, à d'innombrables jeunes humains.»

swissinfo, Alexander Künzle
(Traduction de l'allemand: Isabelle Eichenberger)

Faits

«Nelson Mandela – Sa vie, son oeuvre», exposition de l'ambassade d'Afrique du Sud au Käfigturm de Berne, à l'occasion du 90e anniversaire du leader noir, jusqu'au 31 janvier 2009.
Exposition en collaboration avec le Forum politique de la Confédération et la Fondation Nelson Mandela.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?