Navigation

Conseiller aux Etats tessinois devant la justice

Filippo Lombardi se retrouve jeudi et vendredi devant un tribunal correctionnel de son canton du Tessin. Le sénateur démocrate-chrétien (PDC / centre droit) est accusé d'escroquerie et d'infraction à la loi sur la circulation routière.

Ce contenu a été publié le 03 avril 2008 - 11:02

Elu à Berne depuis 1999, le Tessinois doit répondre d'infraction à la loi sur la circulation routière pour un accident survenu le 7 avril 2005. Il est aussi accusé de faux dans les documents pour les tirages «truqués» du quotidien Giornale del Popolo, qu'il dirigeait au milieu des années nonante.

En cas de condamnation, Filippo Lombardi risque de voir un précédent sursis de 15 jours de prison révoqué, comme le demande la procureure. Ce sursis lui avait été accordé en octobre 2001.

S'il est condamné à la prison ferme, et sous réserve de recours, le Tessinois a déjà indiqué qu'il abandonnerait son siège à la Chambre haute du Parlement suisse.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?