Navigation

Ballottage à Neuchâtel

Ballottage général au premier tour de l'élection au Conseil d'Etat (gouvernement) du Canton de Neuchâtel. La gauche, qui n'a réussi à placer que deux candidats - mais très nettement en tête - dans les cinq premiers, risque de perdre sa majorité. L'écologiste sortant Fernand Cuche est lâché. Il termine en onzième position.

Ce contenu a été publié le 05 avril 2009 - 18:02

Aucun des 30 candidats en lice n'a donc décroché la majorité absolue fixée à 23'686 voix. Sans surprise, c'est le socialiste sortant Jean Studer qui arrive en tête, avec 22'486 voix, suivi de sa collègue de parti, la sénatrice Gisèle Ory (20'155 voix).

Critiqué pour son bilan, Fernand Cuche, ancien député au Parlement fédéral et syndicaliste paysan a sans doute aussi été victime de trop fortes attentes. Il est sévèrement sanctionné par les urnes et ne recueille que 9375 suffrages.

La bataille sera donc rude au deuxième tour. Si les 11 premiers placés récoltent globalement quelque 140'000 voix, les suivants en engrangent tout de même plus de 40'000. De quoi peser sur les plateaux de la balance

Le quintette libéral-radical (droite) a remporté son pari d'évincer Fernand Cuche: le procureur assistant de la Confédération Frédéric Hainard et son supérieur Claude Nicati arrivent troisième et quatrième, suivis de Philippe Gnaegi, d'Olivier Haussener et du sortant Roland Debély probablement sanctionné en raison des mécontentements suscités par la gestion controversée des dossiers hospitaliers.

La participation est en baisse: 37,3%, contre 44,5% il y a quatre ans. Le deuxième tour est prévu le 26 avril.

Au Parlement, 111 sièges sont à repourvoir. La gauche disposait jusqu'ici d'une très courte majorité avec 58 sièges, contre 57 à la droite.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?