Navigation

Pentecôte des chœurs à l'Expo

Les Eglises chrétiennes ont fait entendre leurs voix à Expo 02. swissinfo.ch

Chorales, Gospel ou choeurs de moines bénédictins: la «Journée des Églises» a célébré dimanche la Pentecôte sur les quatre arteplages de l'Expo.

Ce contenu a été publié le 19 mai 2002 - 22:05

120 formations comptant 4300 chanteurs se sont déployées sur les sites de l'Expo, a expliqué Martin Eugster, directeur du projet ESE.02 associant quatorze Églises chrétiennes suisses et l'Expo.

Et fait marquant, ces manifestations ont été conçues comme des animations de rue, accessibles gratuitement. Cela dit, Martin Eugster a précisé qu'il ne s'agissait pas de concerts à proprement parler.

Quasi-miracle

Et comme pour rappeler la prouesse technique du spectacle d'ouverture, huit formations ont joué simultanément sur les quatre arteplages.

Parallèlement, des orchestres et des chœurs, de pop et de gospel notamment, se sont produits sur les deux grandes scènes d'Yverdon et de Bienne.

Sur 250 propositions, le jury a choisi celles qui représentaient au mieux la diversité et la pluralité culturelle de la Suisse, a ajouté Martin Eugster.

C'est un quasi-miracle que quatorze Églises chrétiennes aient réussi à collaborer depuis 1996 dans le cadre de l'Expo, s'est réjoui Mgr Pierre Bürcher, l'évêque auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg.

L'évêque qui, par ailleurs, a officié pour les célébrations vespérales, en fin d'après-midi à Yverdon-les-Bains. A Bienne, une autre liturgie s'est déroulée parallèlement sous l'égide du pasteur Thomas Wipf, président d'Ese.02. Quelque 2000 choristes ont accompagné chaque liturgie.

L'Église n'est pas un monolithe

Ce rassemblement de la Pentecôte est l'aboutissement d'un long travail réalisé par les chœurs et les Églises, dans le but d'un dialogue oecuménique et interreligieux, C'est la complémentarité et la diversité qui font l'Église, a souligné Mgr Bürcher.

«L'Eglise en tous les cas n'est pas un monolithe, mais une communion à vivre ensemble dans la paix», a-t-il relevé dans son sermon. La liturgie s'est terminée par un lâcher de colombes symboliques.

Présence appréciable

Pour autant, avec la première équipe d'Expo 2001, les Églises ont vécu les tempêtes de l'insécurité et les turbulences de l'exigence.

Elles semblaient même indésirables, à moins que leur sponsoring ne se révèle sonnant et trébuchant. «Aujourd'hui, nous ne sommes plus des bateaux-pirates, sans port d'attache», a poursuivi Mgr Bürcher.

Pour preuve, les Églises chrétiennes sont sorties de leurs sacristies, pour aller dans la rue et témoigner de leur foi. Les sept pavillons de l'Exposition permanente «Un ange passe», à Morat, le démontrent.

«Contrairement à ce qui s'est passé à l'exposition de Hanovre ou de Madrid, les communautés chrétiennes ont la part belle dans l'Expo», a conclu l'évêque auxiliaire.

La «Journée des églises» est l'un des deux «Events» organisés par ESE.02 comme contribution à Expo.02. La seconde se déroulera le dimanche 15 septembre, jour du Jeûne fédéral.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?