Navigation

Pas d'amélioration durable sur le front du chômage

Le nombre d'offres d'emplois à aussi diminué au mois de juillet. Keystone

En juillet, le nombre de chômeurs a augmenté de 1214 unités pour s’établit à 141'699, soit une augmentation après quatre mois consécutifs de baisse.

Ce contenu a été publié le 08 août 2003 - 11:52

Le taux de chômage demeure toutefois inchangé à 3,6 % de la population active.

Le nombre des demandeurs d´emploi, qui intègre les personnes en situation de gains intermédiaires ou suivant une formation, a augmenté de 1793 personnes pour s´inscrire à 203'712 à fin juillet.

Le nombre des places vacantes a quant à lui diminué de 7 unités, à 8730, indique vendredi le Secrétariat d´Etat à l´économie (seco).

En Suisse romande, le nombre de chômeurs s´est accru dans quatre cantons sur sept. Il a avancé de 162 personnes à 14’397 à Genève, pour un taux de 6,5% (inchangé). La Cité de Calvin reste la plus touchée du pays par le phénomène.

Le Jura enregistre pour sa part une hausse de 35 chômeurs à 1682, pour un taux de 4,9% (+ 0,1 point).

Forte baisse en Valais

Le canton de Vaud a subi une progression de 236 personnes à 15 360, pour un taux de 4,6% (+ 0,1 point), et celui de Neuchâtel de 100 à 3704, pour un taux de 4,3% (+ 0,1).

En revanche, sous l´effet de facteurs saisonniers (tourisme), le nombre de chômeurs a fondu de 170 à 3803 en Valais, pour un taux de 2,8% (- 0,1 point).

A Fribourg, l´effectif a crû de 47 à 3260, pour un taux de 2,6% (+ 0,1 point), encore une fois le plus bas de Suisse romande. Enfin, à Berne, il régressé de 52 pour revenir à 14 016, pour un taux inchangé de 2,7%.

Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 1'801 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois de mai 2003.

Sur ce nombre, à fin juillet 2003, 808 personnes (45%) étaient toujours inscrites à un office régional de placement et continuaient donc à être prises en compte dans la statistique. 192 autres (11%) avaient trouvé un emploi dans l'intervalle.

Jeunes et fins de droit en difficulté

A ces résultats il faut encore ajouter les 1796 personnes qui sont officiellement arrivées en fin de droit le premier juillet 2003, et qui, de ce fait ne sont plus automatiquement recensées par la statistique.

Mais Rita Baldegger, porte-parole du Secrétariat d'Etat à l'économie (seco), estime à 2500 le nombre total de personnes qui sont arrivées en fin de droit durant le mois de juillet.

Un nombre particulièrement important qui découle de la réduction de la durée d'indemnisation de 520 à 400 jours.

Autre phénomène qui préoccupe le seco, le chômage des jeunes. 4,4% des jeunes âgés de 15 à 24 sont en effet au chômage. Raison pour laquelle la divison du ministère de l'économie a lancé jeudi un plan de soutien à leur égard.

Pour leur permettre de faire leurs premières armes dans le monde du travail, le seco incite les entreprises à multiplier les offres et les possibilités de stages.

Ces derniers seront financés jusqu'à 75% par l'assurance-chômage. En 2002, le seco avait débloqué 7,4 millions de francs pour financer 800 stages professionnels.

swissinfo et les agences

En bref

- En juillet, le nombre de demandeurs d'emploi a légèrement augmenté après quatre mois consécutifs de baisse.

- Le chômage touche désormais 141'699 personnes, soit 1214 personnes supplémentaires.

- Au total, les demandeurs d'emploi sont 203'712.

- Genève reste le canton le plus touché par ce fléau avec une taux de 6,5%.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?