Navigation

Novartis affiche une santé florissante

swissinfo.ch

Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a réalisé d'excellents résultats l'an dernier. Son bénéfice net a atteint le montant record de 7,2 milliards de francs, en hausse de 8% par rapport à 1999. Il envisage de diviser par 40 la valeur nominale de l'action pour attirer les petits épargnants.

Ce contenu a été publié le 15 février 2001 - 11:54

Les ventes ont progressé de 10% à 35,8 milliards. Novartis, qui prévoit de faire encore mieux cette année, va injecter un milliard supplémentaire en faveur du marketing et des ventes.

L'an dernier, Novartis a atteint son objectif stratégique, à savoir devenir une société exclusivement dédiée à la santé. Dans ce but, le groupe a procédé à la scission de son secteur «Agribusiness» qui a fusionné avec Zeneca Agrochemicals pour créer Syngenta, qui est devenu le premier groupe agro-industriel mondial.

Qualifiant d'excellents les résultats obtenus en 2000, le patron du groupe bâlois Daniel Vasella a souligné jeudi que les activités opérationnelles sur le plan commercial avaient pu être élargies et renforcées afin de préparer l'introduction et le lancement de nouveaux produits d'importance.

Cette performance a permis à Novartis d'augmenter le rendement total pour les actionnaires de 28%, dividende et action Syngenta compris.

Tous les secteurs ont contribué à l'accroissement du chiffre d'affaires du groupe. Celui du secteur pharmaceutique a progressé de 15% pour atteindre 17,6 milliards de francs, soit pratiquement la moitié des ventes totales. Les ventes des six médicaments phares ont dépassé le milliard de francs chacune.

La hausse la plus marquée a été enregistrée pour l'antihypertenseur Diovan, son chiffre d'affaires s'étant accru de 55% à 1,3 milliard. Novartis a par ailleurs atteint un nombre record d'enregistrements, de pré-approbations et de lancements sur l'ensemble des marchés mondiaux les plus importants.

Les ventes se sont également accrues de 15% dans le secteur «Consumer health», atteignant 6,4 milliards de francs. La hausse a été de 28% à 2,1 milliards pour «Ciba Vision», de 17% à 1,1 milliard pour «Animal health» et de 6% à 1,9 milliard pour le secteur «Generics».

Novartis, qui va investir un milliard supplémentaire en faveur du marketing et des ventes, pense mettre sur le marché cinq nouveaux produits en 2001. Ils devraient fortement stimuler la croissance du chiffre d'affaires des prochaines années.

«Nous misons à fond sur la croissance», a déclaré jeudi le chef des finances du groupe Raymund Breu. D'importantes acquisitions ne sont certes pas à l'ordre du jour, mais un groupe comme Novartis ne peut pas se reposer sur ses lauriers, a-t-il ajouté. Pour l'ensemble de l'année en cours, Novartis table sur un résultat net encore supérieur à celui de 2000.

Le groupe bâlois a par ailleurs annoncé que son conseil d'administration avait décidé de lancer un nouveau programme de rachat d'actions propres pour un montant maximal de 4 milliards de francs par le biais d'une seconde ligne de négoce. Ce programme ne concerne que les actions cotées à la bourse suisse.

Le conseil d'administration proposera en outre à l'assemblée des actionnaires du 22 mars prochain une division par 40 de la valeur nominale de l'action afin de susciter davantage l'intérêt des petits épargnants. «Notre objectif est de rendre nos actions accessibles à un public élargi. De plus, nous souhaitons attirer davantage d'investisseurs américains», a précisé Daniel Vasella.

Le cours de l'action prévu après division est estimé à 70 francs. Novartis deviendra ainsi la première société «blue chip» suisse à annoncer une telle division débouchant sur une valeur boursière nettement inférieure à 100 francs.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?