Navigation

Nouvelle fusion de taille dans la presse suisse

La concentration se poursuit, avec quelles conséquences pour les titres? swissinfo.ch

Le groupe alémanique Tamedia va acquérir les activités suisses du premier groupe de presse romand Edipresse. L'opération devra encore être approuvée par la Commission de la concurrence.

Ce contenu a été publié le 03 mars 2009 - 08:38

La concentration se poursuit dans la presse helvétique. Dans un communiqué commun publié mardi matin, le groupe zurichois Tamedia et le groupe vaudois Edipresse ont annoncé leur regroupement.

Celui-donne naissance à un nouvel acteur de taille sur le marché de la presse en Suisse, jusqu'ici dominé par le groupe Ringier.

Sur le plan opérationnel, il est prévu que Tamedia devienne dans un premier temps actionnaire à 49,9% des activités suisses d'Edipresse.

Dans un deuxième temps le groupe alémanique achètera 0,2% supplémentaire début 2011, puis les 49,9% restants début 2013.

International pas concerné

Le prix des deux premières prises de participation se monte à 226 millions de francs, tandis que celui du reste de la transaction dépendra de l'évolution des affaires d'Edipresse Suisse, selon le communiqué conjoint.

Les activités internationales du groupe Edipresse ne sont pas concernées par l'accord, précise encore le communiqué. Il en va de même pour le magazine Bilan et les médias d'Edipresse liés à l'horlogerie et au monde du luxe.

Sur le plan national, les deux éditeurs développeront leur coopération dans les rubriques en ligne, particulièrement dans le domaine de l'emploi. Ils collaborent déjà au sein de Homegate, le leader suisse de l'immobilier en ligne.

Un gratuit en moins

Conséquence de cette fusion, l'un des deux journaux gratuits actuellement distribués en Suisse romande est appelé à disparaître. Compte tenu du potentiel du marché publicitaire romand, Edipresse et Tamedia envisagent en effet de «fusionner dès que possible» 20 minutes et Le Matin bleu.

En termes d'emploi, une vingtaine de postes devraient être supprimés dans ces deux journaux, a indiqué le porte-parole de Tamedia Christoph Zimmer. Il a toutefois souligné que ce regroupement visait également à développer de nouveaux projets.

Ces dernières années, Tamedia, dont le titre phare est le quotidien Tages-Anzeiger, n'a cessé de s'étendre en direction de la Suisse romande. Son dernier grand rachat date de 2007, avec l'acquisition du Bernois Espace Media Groupe, qui possède notamment les quotidiens Berner Zeitung et Der Bund. La Commission de la concurrence avait donné son feu vert en août 2007.

Ambition nationale

«Nos deux groupes présentent des similitudes: tous deux nous sommes présents dans la presse régionale, dominicale, dans les journaux gratuits, dans les magazines et les sites web de service ou d'information», relèvent dans une déclaration commune Pierre Lamunière et Pietro Supino, présidents des conseils d'administration d'Edipresse et de Tamedia.

Pour les deux responsables, les frontières régionales ou linguistiques sont devenues «obsolètes». Face à «la mutation spectaculaire» des médias, «la fusion de nos activités suisses doit permettre l'émergence d'une entreprise de médias suisse, porteuse de nos valeurs et de nos ambitions», écrivent-ils.

Dans une lettre aux collaborateurs, les deux groupes affirment être conscients d'une «responsabilité toute particulière». Ils estiment être complémentaires et l'alliance, respectueuse de «la diversité politique, linguistique et culturelle», devrait offrir aux collaborateurs «de nouvelles opportunités professionnelles».

swissinfo et les agences

Les deux groupes

Tamedia:

Titres: Tages-Anzeiger, 20 Minuten, SonntagsZeitung, Berner Zeitung, Der Bund.

Bénéfice net 2007: 143 millions de francs (+45%).

Chiffre d'affaires 2007: 772 millions (+17%).

Collaborateurs: 1600.

Edipresse:

Titres: 24 heures, Le Matin/Le Matin bleu, Le Matin Dimanche, Tribune de Genève, Le Temps (en collaboration avec Ringier).

Bénéfice net 2007: 32,3 millions de francs (+7,3%).

Chiffre d'affaires 2007: 814,6 millions (-8,1%).

Collaborateurs: 3387.

End of insertion

Journaux en Suisse

La Suisse compte environ 44 journaux par million d'habitants, contre 23 pour l'Allemagne, 21 pour la Grande-Bretagne, et 2 pour la France et l'Italie (chiffres 2006 de l'Association mondiale des journaux).

Le tirage total des journaux payants, qui a doublé en Suisse entre 1930 et 1985, s'est stabilisé pour ensuite reculer à partir de 2005.

Les journaux gratuits sont apparus depuis le début des années 2000. Ils sont lus par 30% de la population de plus de 14 ans.

Les principaux groupes de presse privés suisses sont Ringier (Zofingen), Tamedia (Zurich), Edipresse (Lausanne) et NZZ (Zurich).

End of insertion
swissinfo.ch
En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?