Navigation

Nouveaux soucis financiers pour Expo.02

Laurent Paoliello, porte-parole de l'Exposition nationale. Keystone Archive

Le flop de Hanovre rend les banques plus prudentes dans les négociations sur les emprunts pour l'Expo.02. Le manque d'intérêt des sponsors augmente par ailleurs le besoin de liquidités.

Ce contenu a été publié le 03 décembre 2000 - 18:49

Après les succès limités de l'Exposition universelle de Hanovre ou du Millenium Domes à Londres, l'attitude des banques a changé, a expliqué dimanche Laurent Paoliello, porte-parole de l'Exposition nationale. «Les emprunts risquent de nous coûter plus cher», a-t-il ajouté.

Expo.02 négocie actuellement un emprunt pour assurer la période charnière jusqu'à février 2002, durant laquelle la manifestation ne fera aucune recette mais devra engager la plus grande partie des dépenses. Jusqu'ici, le chiffre de 140 millions de francs était articulé pour les besoins en liquidités.

A cause, notamment, des lenteurs des rentrées de l'argent des sponsors, ces besoins ont augmenté à environ 200 millions de francs, selon le porte-parole. La «SonntagsZeitung» a fait pour sa part état de 240 millions de francs.

«Nous espérons pouvoir emprunter à un taux le plus bas possible», déclare Laurent Paoliello. L'Expo voudrait que les banques renoncent à appliquer une prime de risque sous la forme d'un ou deux pour cent d'intérêt supplémentaires, ce qui provoquerait un surcoût de plusieurs millions de francs.

Pour Expo.02, la garantie de déficit de la Confédération ne peut juridiquement être mise en gage pour l'emprunt. Les responsables comptent sur l'appui de Berne pour faire comprendre aux banques que l'Expo représente un risque acceptable.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?