Navigation

Nouveaux licenciements dans la téléphonie

Le 2ème opérateur de Suisse connait une érosion de son marché. Keystone

Les opérateurs de télécom sont confrontés à une érosion croissante de leur rentabilité. En témoigne la suppression de 145 emplois par Sunrise.

Ce contenu a été publié le 17 mai 2006 - 16:20

Le 2ème opérateur de Suisse, qui emploie près de 2600 personnes, a prévu un plan social salué par les syndicats.

Selon l'opérateur téléphonique, la réduction du nombre d'emplois concerne principalement les collaborateurs qui ne sont pas en contact direct avec la clientèle.

Sunrise précise également que ces suppressions se feront sur la base de nouveaux modèles d'aménagement du temps de travail, de retraites anticipées et de suppression de postes. Et ce avec un soutien à la recherche d'emploi.

Raison pour laquelle, indique l'opérateur, le nombre de licenciements effectifs ne peut pas encore être chiffré.

Concurrence acharnée

De son coté, Jesper Theill Eriksen assure que ces mesures permettent de maintenir le niveau du service clientèle. Et le patron de Sunrise d'ajouter: «Si nous voulons rester en mesure de proposer le meilleur rapport qualité/prix, cette étape est inéluctable.»

Quoi qu'il en soit, ces suppressions d'emplois sont les premières pour Sunrise depuis sa fusion il y a cinq ans avec Diax, un opérateur suisse.

De fait, Sunrise, filiale suisse du groupe danois TDC, souffre de la concurrence acharnée qui règne dans les télécommunications. Le groupe a réalisé durant les trois premiers mois de cette année un résultat net de 42 millions de francs, soit une baisse de 26,3 % par rapport à la même période de 2005. Le chiffre d'affaires, lui, a reculé de 2,5 % à 476 millions de francs.

Certes, le nombre de clients mobiles a bien augmenté de 6,2 %, à 1,27 million d'abonnés au premier trimestre. Mais dans la téléphonie fixe, les abonnés ont diminué de 8 % à 516.000.

Plan social équitable

Le Syndicat de la communication et Employés suisses (un autre syndicat) regrettent bien sûr la décision. Mais ils estiment que le plan social offre aux personnes concernées de réelles chances de trouver un travail. L'objectif de ce plan, selon eux, a été d'éviter les licenciements dans toute la mesure du possible.

Ainsi, les employés touchés bénéficieront du paiement intégral de leur salaire pour une période de 15 mois au maximum, déterminée selon l'âge, l'ancienneté et la situation personnelle. Enfin, les personnes de 57 ans et plus recevront des mesures de soutien complémentaires qui pourront être appliquées durant cinq ans.

swissinfo et les agences

En bref

L'érosion du marché et la forte concurrence affecte tous les opérateurs helvétiques.

Swisscom a supprimé 280 postes sur quelque 15.000 l'année passée et la vague va se poursuivre durant l'exercice en cours.

Orange rayera d'ici à fin 2006 environ 100 de ses 1430 emplois.

Cablecom, le câblo-opérateur zurichois qui offre aussi des services de téléphonie, va réduire son effectif de 15 % avant la fin de l'année, soit 260 emplois sur 1750.

End of insertion

Faits

Sunrise au premier trimestre 2006:
Bénéfice net: 42 millions de francs (en baisse de 26,3 % par rapport au premier trimestre 2005).
Le chiffre d'affaires a reculé de 2,5 % à 476 millions de francs.
Le nombre de clients mobiles a augmenté de 6,2 % à 1,27 million d'abonnés.
Dans la téléphonie fixe, les abonnés ont diminué de 8 % à 516 000.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?