Navigation

Mesures de sécurité renforcées en Suisse

Parmi les ambassades, celle des USA est probablement la plus surveillée. Keystone

Suite aux frappes américaines et britanniques en Afghanistan, des personnes et des bâtiments étrangers pourraient être menacés. Raison pour laquelle les autorités helvétiques ont décidé de prendre immédiatement des mesures de sécurité supplémentaires.

Ce contenu a été publié le 08 octobre 2001 - 19:24

Les représentations des Etats exposés sont davantage protégés, confirme Danièle Bersier, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Ainsi, depuis dimanche soir, à la demande des services fédéraux de sécurité la police surveille étroitement l'ambassade et la résidence de l'ambassadeur des Etats-Unis. Au même titre que celles de l'Etat hébreu et du Royaume-Uni.

L'armée veille au grain

Et puis, selon le porte-parole du Département fédéral de la défense, Oswald Sigg, les soldats du régiment d'infanterie 34 suivent une formation pour les missions de sécurité.

Et, placés en état d'alerte depuis les attentats du 11 septembre, l'aviation et les garde-forteresse veillent au grain.

Plan d'évacuation pour les Suisses

Par ailleurs, le DFAE a contacté tous les ressortissants suisses restés en Afghanistan et au Pakistan. Et un plan d'évacuation a été élaboré à leur intention.

Selon Daniela Stoffel, porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), une bonne centaine de citoyens suisses se trouvent actuellement dans la région. Le DFAE garde un contact aussi étroit que possible avec ces personnes et déconseille dorénavant aux Suisses tout voyage au Pakistan.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

En conformité avec les normes du JTI

En conformité avec les normes du JTI

Plus: SWI swissinfo.ch certifiée par la Journalism Trust Initiative

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?